Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 256.000 resultados de búsqueda

  1. Benjamin Harrison fue el vigésimo tercer presidente de los Estados Unidos, entre 1889 y 1893. Es el único que ha sido precedido y sucedido en la presidencia por la misma persona: el demócrata Grover Cleveland. Es el primer presidente el cuál grabó su voz en un fonógrafo, por lo cuál es hoy el primer presidente con voz reconocible.

  2. Benjamin Harrison (August 20, 1833 – March 13, 1901) was an American lawyer and politician who served as the 23rd president of the United States from 1889 to 1893. He was a member of the Harrison family of Virginia–a grandson of the ninth president, William Henry Harrison, and a great-grandson of Benjamin Harrison V, a Founding Father.

  3. Benjamin Harrison (August 20, 1833 – March 13, 1901) was the 23rd president of the United States (1889-1893). He was the grandson of President William Henry Harrison and the only grandson of a president to himself become president. His home was in Indianapolis, Indiana.

  4. Benjamin Harrison 's term as the president of the United States lasted from March 4, 1889, until March 4, 1893. Harrison, a Republican, took office as the 23rd United States president after defeating Democratic incumbent President Grover Cleveland in the 1888 election. Four years later he was defeated for re-election by Cleveland in the 1892 ...

    • Jeunesse
    • Ascension Politique
    • Élection de 1888
    • Présidence
    • Élection de 1892
    • Dernières Années
    • Héritage
    • Notes et Références
    • Voir aussi

    Enfance

    Benjamin Harrison est né le 20 août 1833 à North Bend dans l'Ohio. Il était le second d'une fratrie de huit enfants dont les parents étaient John Scott Harrison (qui devint représentant de l'Ohio) et d'Elizabeth Ramsey Irwin. La famille Harrison était l'une des premières de Virginie et sa présence dans le Nouveau Monde remontait à l'arrivée d'un Anglais nommé Benjamin Harrison à Jamestown en 1630. Il était un petit-fils du président William Henry Harrison et un arrière-petit-fils de Benjamin...

    Juriste à Cincinnati

    Avant de terminer ses études de droit, Harrison retourna à Oxford pour épouser Caroline le 20 octobre 1853 au cours d'une cérémonie célébrée par le père de Caroline[10]. Ils eurent deux enfants, Russell Benjamin (12 août 1854 - 13 décembre 1936) et Mary (3 avril 1858 - 28 octobre 1930[13]). Après son mariage, Harrison retourna vivre dans la ferme familiale tout en finissant ses études de droit. La même année, il hérita de 800 $ (environ 292 000 $ de 2012[14]) après la mort d'une de ses tantes...

    Guerre de Sécession

    Au début de la guerre de Sécession, Harrison souhaitait rejoindre l'armée de l'Union mais il hésita car sa jeune famille pourrait avoir besoin d'un soutien financier[23]. En 1862, le président Abraham Lincoln demanda plus de recrues pour l'armée. Lors de la visite du gouverneur Oliver Hazard Perry Morton, Harrison le trouva désespéré par le nombre d'hommes ayant répondu au dernier appel et lui dit : « si je peux être d'une quelconque aide, dites-le moi[24] ». Morton demanda alors à Harrison s...

    Carrière politique dans l'Indiana

    Alors qu'il servait dans l'armée, Harrison fut réélu en octobre 1864 au poste de rapporteur de la cour suprême de l'Indiana pour quatre ans de plus[27]. La position n'était pas politiquement très puissante mais elle permettait à Harrison de vivre confortablement[27]. Le nom de Harrison devint connu du grand public lorsque le président Grant le nomma pour représenter le gouvernement fédéral lors d'une plainte déposée par Lambdin P. Milligan dont les condamnations pour trahison durant la guerre...

    Sénateur de l'Indiana

    Après que Harrison ait mené la délégation républicaine à la convention nationale, il était considéré comme un possible candidat au Sénat[39]. Il donna des discours en faveur de Garfield dans l'Indiana et dans l'État de New York, ce qui accrut encore sa cote au sein du parti. Lorsque les républicains reprirent la législature de l'Indiana, il fut élu au Sénat face à son rival républicain, le juge Walter Quintin Gresham[39]. Après l'élection de Garfield en 1880, ce dernier lui proposa un poste d...

    En 1888, le favori pour l'investiture républicaine était initialement le précédent candidat James G. Blaine du Maine. Cependant, Blaine écrivit de nombreuses lettres où il affirmait n'avoir aucune envie de participer à l'élection et ses partisans se répartirent entre les autres candidats[50]. John Sherman de l'Ohio était le nouveau favori devant Ch...

    Investiture

    Harrison prêta serment le lundi 4 mars 1889 en présence du juge en chef Melville Fuller[62]. La cérémonie d'investiture de Harrison eut lieu sous une pluie battante à Washington D.C.. Cleveland assista à la cérémonie et tint le parapluie au-dessus de la tête de Harrison alors qu'il prêtait serment. Son discours fut bref et dura deux fois moins longtemps que celui de son grand-père William Henry Harrison qui détient le record du plus long discours d'investiture[62]. Dans son discours, Harrison...

    Réforme de la fonction publique

    La réforme de la fonction publique fut un important dossier qui arriva rapidement entre les mains du nouveau président. Harrison avait fait campagne en faveur d'un système basé sur le mérite et non sur les dépouilles[65]. Bien que certains services aient été réorganisés sur la base du mérite par le Pendleton Civil Service Reform Act (en) mis en place sous l'administration Arthur, Harrison passa la plus grande partie de ses premiers mois de présidence à placer des politiciens à des postes dans...

    Politique économique

    La question du niveau des droits de douane était un sujet de dispute récurrent depuis la guerre de Sécession et fut le sujet central de l'élection de 1888[71]. Les droits de douane élevés avaient créé un excédent budgétaire que de nombreux démocrates (de même que les membres du parti populiste) souhaitaient réduire en diminuant ces droits[72]. La plupart des républicains préféraient maintenir ces droits et utiliser l'argent pour réaliser des travaux publics et supprimer certaines taxes[72]. L...

    Bien avant la fin de l'administration Harrison, le surplus du Trésor s'était évaporé et l'économie du pays s'était affaiblie avec l'approche des conditions qui menèrent à la panique de 1893[109]. Les élections législatives de 1890 furent défavorables au parti républicain et de nombreux chefs du parti se distancèrent du président ; il était donc cla...

    Après avoir quitté ses fonctions, Harrison visita l'Exposition universelle de 1893 de Chicago[118] puis il retourna chez lui à Indianapolis. Pendant quelques mois en 1894, il habita à San Francisco en Californie et donna des cours à l'université Stanford[119]. En 1896, certains républicains essayèrent de le convaincre de se présenter à l'élection p...

    Harrison quitta la Maison-Blanche alors que la nation perdait lentement confiance dans les politiques républicaines[126]. Comme son successeur perdit de sa popularité avec la panique de 1893, celle de Harrison augmenta lors de sa retraite[127]. Cependant, les historiens de l'époque étaient assez durs avec lui et n'hésitaient pas à le traiter de « n...

    (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Benjamin Harrison » (voir la liste des auteurs).

    Bibliographie

    1. (en) Charles William Calhoun, Benjamin Harrison, Macmillan, 2005, 206 p. (ISBN 978-0-8050-6952-5, lire en ligne). 2. (en) Chieko Moore et Hester Anne Hale, Benjamin Harrison : Centennial President, Nova Publishers, 2006, 178 p. (ISBN 978-1-60021-066-2, lire en ligne) 3. (en) Harry J. Sievers, Benjamin Harrison : v1 Hoosier Warrior, 1833-1865; v2 : Hoosier Statesman From The Civil War To The White House 1865-1888; v3 : Benjamin Harrison. Hoosier President. The White House and After, Univers...

    Liens externes

    1. Notices d'autorité : 1.1. Fichier d’autorité international virtuel 1.2. International Standard Name Identifier 1.3. CiNii 1.4. Bibliothèque nationale de France (données) 1.5. Système universitaire de documentation 1.6. Bibliothèque du Congrès 1.7. Gemeinsame Normdatei 1.8. Bibliothèque nationale d’Espagne 1.9. Bibliothèque royale des Pays-Bas 1.10. Bibliothèque nationale d’Israël 1.11. Bibliothèque universitaire de Pologne 1.12. Bibliothèque nationale de Catalogne 1.13. Base de bibliothèqu...

  5. Benjamin Harrison VI (1755–1799) was an American merchant, planter, politician, and revolutionary. He was the son of Founding Father Benjamin Harrison V, a signer of the Declaration of Independence. Harrison was a close friend of financier Robert Morris, a relationship that he would keep until his death.

  6. Richard Benjamin Harrison ( Danville, Virginia; 4 de marzo de 1941 - Las Vegas, Nevada; 25 de junio de 2018 ), 1 también conocido como Old Man, El Viejo o El Evaluador, fue un empresario estadounidense, copropietario junto con su hijo Rick Harrison de la tienda de empeños familiar Gold & Silver Pawn Shop, que fundó en 1988 .

  1. Anuncio
    relacionado con: Benjamin Harrison wikipedia