Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Anuncios
    relacionados con: Abbaye de Westminster wikipedia
  1. Abbaye de Westminster — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Abbaye_de_Westminster

    L’abbaye de Westminster est l'un des édifices religieux les plus célèbres de Londres. Sa construction date pour l'essentiel du XIII e siècle , sous Henri III . C'est le lieu de sépulture d'une partie des rois et reines d'Angleterre et aussi des hommes et des femmes célèbres.

  2. Westminster Abbey - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Westminster_Abbey

    Westminster Abbey is a collegiate church governed by the Dean and Chapter of Westminster, as established by Royal charter of Queen Elizabeth I dated 21 May 1560, which created it as the Collegiate Church of St Peter Westminster, a Royal Peculiar under the personal jurisdiction of the Sovereign.

  3. Westminster Abbey - Wikimedia Commons

    commons.wikimedia.org › wiki › Westminster_Abbey

    24/03/2020 · Deutsch: Westminster Abbey ist eine Kirche in London. Traditionell werden hier die Könige von England gekrönt und beigesetzt. English: The Collegiate Church of St Peter, Westminster ( Westminster Abbey ), a mainly Gothic church, on the scale of a cathedral, is the traditional place of coronation and burial site for English monarchs.

  4. Abbaye de Westminster (Colombie-Britannique) — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Abbaye_de_Westminster

    L' abbaye Saint-Joseph ou abbaye de Westminster est une abbaye bénédictine appartenant à la congrégation helvéto-américaine, faisant partie de la confédération bénédictine de l' ordre de Saint-Benoît. L'abbaye se situe en Colombie-Britannique, au Canada. Elle a été fondée en 1939 par des moines de l' abbaye de Mount Angel (Oregon).

  5. l'abbaye de Westminster - Westminster Abbey - xcv.wiki

    fr.xcv.wiki › wiki › Westminster_Abbey

    L'abbaye de Westminster est une collégiale régie par le doyen et le chapitre de Westminster, tel qu'établi par la charte royale de la reine Elizabeth I du 21 mai 1560, qui l'a créée en tant que collégiale de St Peter Westminster, un particulier royal sous la juridiction personnelle du Souverain.

  6. Doyen de Westminster — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Doyen_de_Westminster

    Le doyen de Westminster (en anglais dean of Westminster) préside le chapitre de l'abbaye de Westminster, lieu des couronnements britanniques et nécropole royale, à Londres. Par privilège spécial, le doyen réfère directement à la reine, et pas à l'évêque de Londres ni à l'archevêque de Canterbury

  7. Abbaye de Westminster - Wikimonde

    wikimonde.com › article › Abbaye_de_Westminster
    • Histoire
    • Description de l'extérieur
    • Description de l'intérieur
    • Liste Des Abbés de Westminster
    • Personnalités Royales inhumées
    • Martyrs Du XXe siècle
    • Personnalités Françaises
    • Dans La Fiction
    • Articles connexes
    • Liens Externes

    Selon la légende, l'abbaye aurait été fondée en 616, sur le site d'un ancien îlot de la Tamise baptisé Thorn Ey (« île de Thorn »). Un pêcheur nommé Aldrich y aurait été témoin de visions de l'apôtre Pierre. Au Xe siècle, Dunstan de Cantorbéry y installa une communauté de moines bénédictins avec l'appui du roi Edgar le Pacifique. Puis, au milieu du XIe siècle, le roi anglo-saxon Édouard le Confesseur fait construire son palais sur les rives de la Tamise à proximité du monastère, qu'il décide alors de construire avec des dimensions plus grandes, et qu'il dédia à saint Pierre. L'abbatiale est consacrée le 28 décembre 1065, peu avant la mort du souverain le 5 janvier 1066[1]. Le 6 janvier, Édouard le Confesseur est enterré dans l'église et neuf ans plus tard son épouse, Édith de Wessex, est enterrée à ses côtés[2]. L’Angleterre est envahie par le duc de Normandie Guillaume le Conquérant et celui-ci se fait couronner roi d’Angleterre dans l’abbatiale le 25 décembre 1066[3]. Au XIIIe siè...

    Façade rocheuse et lisse à la fois

    Les tours médiévales n'étant pas achevées au XVIIIe siècle, la façade de l'édifice fut réalisée à cette époque par Nicholas Hawksmoor. Elle présente deux grandes tours symétriques de style gothique.

    L'abbatiale a un plan en croix latine, mais elle a subi plusieurs transformations au cours des siècles ; l'ajout de la Lady Chapel l'agrandit considérablement vers l'est au XVIesiècle.

    Edwin (1049-ca.1071).
    Geoffroy de Jumièges (ca. 1071-ca.1075).
    Vital de Creuilly (1076-1085), moine de Fécamp et abbé de Bernay (ca.1050-1076).
    Gilbert Crispin (1085-1117), moine du Bec.
    Édouard le Confesseur, roi d'Angleterre (1003 - 5 janvier 1066) (fils d'Æthelred le Malavisé et d'Emma de Normandie).
    Édith de Wessex, reine d'Angleterre (1025 - 19 décembre 1075) (épouse d'Édouard le Confesseur).
    Mathilde d'Écosse, reine d'Angleterre (1080 - 1er mai 1118) (première épouse d'Henri Ier).
    Henri III, roi d'Angleterre et seigneur d'Irlande, duc d'Aquitaine (1er octobre 1207 - 16 novembre 1272) (fils de Jean sans Terre et d'Isabelle d'Angoulême).

    En haut du grand portail ouest de l'abbaye, dix statues commémorent dix martyrs chrétiens du XXesiècle.

    On y trouve aussi deux Français : 1. Benjamin de Rohan, duc de Frontenay et baron de Soubise (1583-1642), frère du duc de Rohan, il est le dernier chef militaire de la résistance calviniste en France. 2. François de La Rochefoucauld, marquis de Montendre (branche La Rochefoucauld-Doudeauville)(1672-1739). Huguenot, il doit fuir en Angleterre où il s'engage dans l'armée et termine maréchal de Grande-Bretagne (Field Marshal of Great Britain) et chef d'état-major des armées anglaises.

    Dans le film La Chute de Londres(2016), une des tours de l'abbaye est détruite par un attentat terroriste.
    Dans le film La Grande Menace(1978), l'Abbaye est à moitié détruite par la pensée du héros.
  8. Abbaye — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Abbaye
    • Terminologie
    • Histoire Du Monachisme Chrétien
    • Site et Éléments
    • Architecture
    • Fonctions et Habitants d'une Abbaye Bénédictine
    • Évolution de L'abbaye Bénédictine
    • Les Abbayes et La Révolution Française
    • La Vie et L'architecture Monastiques Depuis 1905
    • Liste D'abbayes Belges
    • Liste D'abbayes Suisses

    Le mot « abbaye » n'apparaît qu'au XIe siècle au sein du cénobitisme : on ne le rencontre pas dans la règle de saint Benoît, où figure le mot « monastère ». C'est l'ordre de Cluny qui est à l'origine de l'évolution des dénominations et qui définit l'organisation d'une abbaye, notion principalement rattachée au catholicisme. Les conditions pour élever un monastère au rang d'abbaye varient suivant la règle de chaque ordre religieux. Par exemple, chez les moines trappistes, une maison nouvellement fondée est d'abord : 1. une « fondation », partie de la maison-mère ; 2. un « prieuré» (simple ou majeur) quand elle atteint un nombre de moines (ou moniales) et une autonomie financière suffisants ; 3. puis une « abbaye », quand elle est pleinement autonome, que ce soit en nombre de moines (ou moniales), en bâtiments et en ressources. Les ordres monastiques, les chapitres canoniaux (de chanoinesses surtout), les communautés de chanoines réguliersont vocation à fonder des abbayes. Le prieuré...

    Le monachisme latin se distingue du monachisme oriental dès l'apparition des règles de l'Irlandais saint Colomban et de saint Benoît. Chaque abbaye, selon sa règle, est porteuse d'une architecture, d'un coutumier et d'une filiation qui la relie à l'abbaye dont sont issus les moines qui l'ont fondée, et aux abbayes fondées par les moines qu'elle a formés. Sur ce schéma, cependant, peu de variétés viennent se greffer jusqu'au IVe concile du Latran. Désormais, les ordres religieux se distinguent en deux : les ordres monastiques, avec à leur tête un abbé, qui vivent dans un monastère, devenu synonyme d'abbaye ; les autres ordres religieux qui résident en des couvents. Pour toute l'histoire du monachisme et des abbayes en Europe occidentale, la date de 1215 est capitale : elle fige les modèles juridiques, architecturaux, théologiques et sociologiques. Lorsqu'il s'agit de chanoines, (prémontrés, victorins), un couvent peut porter le nom de monastère. Dans les ordres mendiants (dominicains...

    Choix du site

    La première question qui se pose est celle du site de la nouvelle fondation : pourquoi les moines allaient-ils se perdre si loin, dans des lieux inhospitaliers, souvent dans des conditions climatiques posant de redoutables problèmes ? La réponse est simple : ils recherchent avant tout la solitude. Mais encore faut-il trouver le moyen de survivre ; il leur faut des terres, des pâturages, de l'eau et une forêt : 1. des terres rendues cultivables par assèchement, irrigation, essartage, défrichag...

    Éléments de base

    Le cœur de l'abbaye est l'église. Tout autour se dressent les bâtiments nécessaires à la vie conventuelle : cloître, salle capitulaire, bibliothèque, parloir, chauffoir, dortoir, latrines, salle d'ablutions, réfectoire, cuisine, porterie, infirmerie, potager, brasserie, fromagerie, pressoir à vin, caves, magasins à provisions, boulangerie, buanderie, étables, écuries, soues, granges, locaux d'hébergement, viviers, ruchers, vergers, carrés d'herbes médicinales. Les particularités architectural...

    Ancêtre : le monastère oriental

    La nécessité de se défendre contre les attaques, l'économie d'espace et les besoins de circulation au sein de la communauté ont dicté peu à peu une disposition spécifique des pièces dans un monastère. De larges piliers de construction étaient érigés, avec de puissants murs extérieurs capables de résister à l'assaut de l'ennemi. À l'intérieur, tous les édifices nécessaires étaient disposés autour d'une ou plusieurs cours ouvertes, généralement entourées de cloîtres. L'exemple typique d'un agen...

    Architecture des abbayes bénédictines

    La règle bénédictine, à partir de la fondation du mont Cassin, se diffuse très rapidement dans toute l'Europe occidentale. Partout, on assiste à l'érection de monastères qui excèdent, par leur taille et leur splendeur, tout ce qui avait pu être vu jusque-là. Rares sont les grandes villes d'Italie à ne pas posséder leur couvent bénédictin, tout comme les grands centres d'Angleterre, de France ou d'Espagne. Le nombre de monastères fondés entre 520 et 700 est étonnant. L'empereur Louis le Pieux...

    Architecture d'une abbaye augustinienne

    Les communautés de chanoines augustiniens (dits chanoines noirs à cause de la couleur de leur habit) possèdent quelques particularités qui les distinguent. L'ordre a son siège à Colchester, comté d'Essex, Grande-Bretagne, où une maison des augustiniens a été fondée autour de 1105 avant que l'ordre ne se diffuse très rapidement. Ordre régulier du clergé occupant une position intermédiaire entre les moines et le clergé séculier, et communauté ressemblant à une communauté de prêtres de paroisse...

    Fonctions

    1. L'abbé : les abbayes « en règle » sont dirigées par des abbés « réguliers » qui participent pleinement à la communauté de l'abbaye et qui sont garants de sa fonction religieuse. La règle de saint Benoît regorge de mots tels que arbitrium (pouvoir), judicium (décision, jugement), praeceptum (règle), voluntas (bon vouloir), permissio (permission), qui soulignent fortement combien le gouvernement du monastère est personnel et tout entier dans les mains (in arbitrio) de l'abbé à qui il est rec...

    Habitants du monastère

    1. Au Moyen Âge, l'abbaye grouille de personnes qui ne sont pas des religieux : frères lais ; artisans ; serfs qui, en échange de leur travail, participent aux prières et aux bonnes œuvres du monastère et ont, de ce fait, quelques garanties pour leur salut personnel ; serfs volontaires, hommes libres engagés vis-à-vis de l'abbaye par un lien de servage personnel et la prestation d'un cens annuel ; affranchis et colons, tenanciers d'un lopin de terre monastique ; prébendiers — vieux ménages, a...

    Renouveau clunisien au Xe siècle

    Avant son démantèlement, l'abbaye de Cluny est l'un des établissements les plus grands et magnifiques de France. On peut se faire une bonne idée de ses dimensions au milieu du XIIIe siècle grâce au pape Innocent IV qui l'a visitée, accompagné de douze cardinaux, d'un patriarche, de trois archevêques, des deux généraux des Cartusiens et des Cisterciens, du roi Saint Louis et de trois de ses fils, de la reine-mère, du comte de Flandre, de l'empereur de Constantinople, du duc de Bourgogneet de s...

    Renouveau cistercien aux XIe et XIIe siècles

    Le renouveau monastique suivant a été celui des cisterciens. L'ordre va bénéficier d'une diffusion plus étendue et d'une existence plus durable, dues en grande partie à la piété enthousiaste de saint Bernard, abbé de la première communauté cistercienne établie à l'abbaye de Clairvauxen 1115. Les deux caractéristiques centrales des abbayes cisterciennes sont donc leur simplicité poussée à l'extrême et leur sobriété très étudiée. Une tour centrale unique est permise et doit être aussi basse que...

    Architecture des monastères des Chartreux

    L'ordre des Chartreuxn'investit aucun abbé puisque chaque monastère est gouverné par un prieur, aussi aucune de leurs maisons ne porte le titre d'abbaye. L'ordre des Chartreux a développé une forme originale du monachisme occidental, associant vie communautaire ou cénobitisme et vie en solitaire ou érémitisme. Ce postulat implique une organisation nouvelle des bâtiments et donne naissance à une architecture propre.

    Le décret de l'Assemblée constituante du 2 novembre 1789déclare que les biens du clergé sont mis à la disposition de la Nation, entre autres ceux des ordres monastiques et des communautés religieuses. Destructions, réutilisations et survivances.

    L'abbaye aujourd'hui

    1. Le rôle et la vie des moines et moniales face à la société contemporaine 2. Nouvelles traductions et tendances architecturales : depuis Le Corbusier et son couvent de La Tourette Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

  1. Anuncios
    relacionados con: Abbaye de Westminster wikipedia