Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 19.900 resultados de búsqueda
  1. Fondée le 23 octobre 1901, l' Alliance démocratique (AD) est la principale formation de centre droit durant la Troisième République. Laïque et libérale, elle est — avec le Parti radical — le pilier de la plupart des gouvernements entre 1901 et 1940 .

  2. At the instigation of the latter, the Democratic Republican Alliance was founded on 23 October 1901 by engineer Adolphe Carnot (brother of former French President Sadi Carnot ), the deputies Henry Blanc, Edmond Halphen and publicist Charles Pallu de la Barrière.

  3. De Alliance Démocratique was een seculiere en klassiek liberale groepering die samen met de Républicains Radicaux et Radicaux-Socialistes de meeste regeringen in de latere periode van de Derde Franse Republiek (1901-1940) domineerde. Ze waren voorstander van de invoering van de scheiding van kerk en staat.

    • Geschichte
    • Literatur
    • Einzelnachweise

    1901–1918

    Die ARD ging aus dem linken Flügel der „gemäßigten Republikaner“ (Républicains modérés) hervor. Der rechte Flügel bildete dagegen die Fédération républicaine. Beide Parteien hatten keine festen Strukturen, sondern waren eher lockerere Wahlvereine. Anders als die Fédération républicaine schloss sich die ARD mit der Parti républicain, radical et radical-socialiste sowie unabhängigen Sozialisten zum Bloc des gauches zusammen, der die Regierung von Pierre Waldeck-Rousseau stützte. Waldeck-Roussea...

    1918–1928

    Nach Kriegsende ging die ARD 1919 ein Bündnis mit der Fédération républicaine, Parti radical und Parti républicain-socialiste unter dem Namen Bloc national ein, um mit gemeinsamen Listen zur Parlamentswahl anzutreten und vereint Lösungen für die Herausforderungen der Nachkriegszeit zu finden. Entsprechend ihrer heterogenen Zusammensetzung und schwachen Institutionalisierung bildeten die Abgeordneten der inzwischen in PRDS und später AD umbenannten Partei keine gemeinsame parlamentarische Grup...

    1928–1940

    Bei den Parlamentswahlen 1928 wurde die AD gestärkt und konnte ihre Sitzzahl von etwa 80 auf über 120 ausbauen. Nach Poincarés Ausscheiden aus der Politik konnte die AD 1929–30 und erneut 1932 mit André Tardieu einen weiteren Premierminister stellen. Im Anschluss an die Parlamentswahl 1932 war sie dagegen wieder in der Opposition gegen eine Neuauflage des Cartel des gauches. Dagegen wurde 1934 die Union nationale wiederbelebt, in der die AD 1934–35 mit ihrem Parteichef Pierre-Étienne Flandind...

    Stefan Grüner: Zwischen Einheitssehnsucht und pluralistischer Massendemokratie. Zum Parteien- und Demokratieverständnis im deutschen und französischen Liberalismus der Zwischenkriegszeit. In: Demok...
    Rosemonde Sanson: Les relations entre l'Alliance démocratique et le parti radical pendant l'entre-deux-guerres, ou l'existence d'un centre. In: Demokratie in Deutschland und Frankreich 1918-1933/40...
    Rosemonde Sanson: L'Alliance républicaine démocratique. Une formation de centre (1901-1920).PUR, Rennes 2003.
    Donald G. Wileman: L' Alliance Républicaine Démocratique. The Dead Centre of French Politics, 1901-47.Dissertation, York University, Toronto 1988.
    • Alde Au Parlement Européen
    • Voir aussi
    • Liens Externes

    Historique

    1. 1953 : création du groupe des Libéraux et apparentés(LIB) 2. 1976 : devient groupe Libéral et démocratique(LD) 3. 1985 : devient groupe Libéral, démocratique et réformateur(LDR) 4. 1994 : devient groupe du Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs(ELDR) 5. 2004 : devient l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE), à l'occasion de l'élargissement de l'Union européenne et de l'alliance du parti ELDR avec le nouveau Parti démocrate européen, autour de l'UDF f...

    Fondation

    Lors d’une réunion qui s’est tenue à Bruxelles le 13 juillet 2004, le groupe parlementaire libéral et démocratique du Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs a approuvé la recommandation d’unir dans un groupe nouveau, héritier du précédent groupe ELDR, les députés européens du Parti démocrate européen, fondé par l’UDF de François Bayrou, et les députés du Parti du travail lituanien et ceux du parti italien La Marguerite. En dehors du Parlement européen, les deux partis politiq...

    Programme

    L'ADLE regroupe à la fois les parlementaires européens libéraux de l'ELDR et les parlementaires européens centristes du PDE. Ces deux familles se retrouvent sur un certain nombre de sujets (fédéralisme, défense des minorités, culture du dialogue) mais divergent sur d'autres (doctrine économique, questions de société). Les deux partis se sont engagés sur un programme en dix points pour la législature 2004-2009 : 1. Promouvoir la paix dans le cadre d’une Union de type fédéral 2. Faire de l’UE u...

    Bibliographie

    1. « Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ALDE) : Guy Verhofstadt »[archive], sur europarl.europa.eu, 17 juillet 2009 (consulté le 18 juillet 2009) 2. Cécile Ducourtieux, « Nathalie Loiseau renonce à briguer la présidence du groupe centriste au Parlement européen », Le Monde,‎ 13 juin 2019 (lire en ligne[archive], consulté le 14 juin 2019) 3. Frédéric Rohart, « "Renew Europe": le groupe centriste européen n'est plus "libéral" », L'Écho,‎ 12 juin 2019 (lire en ligne[archive])

    Site officiel[archive]
    Site du parti ALDE[archive]
    Site du PDE[archive]