Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Anuncios
    relacionados con: Arthur Wellesley de Wellington wikipedia
  1. Duque de Wellington - Wikipedia, la enciclopedia libre

    es.wikipedia.org › wiki › Duque_de_Wellington

    Arthur Wellesley, más conocido, a partir de 1814, por su título de duque de Wellington, fue un militar, político y estadista británico de origen irlandés, con una participación destacada en las guerras de coalición o guerras napoleónicas, particularmente al frente de las tropas anglo-portuguesas en la expulsión de los ejércitos franceses en las tres tentativas de invadir Portugal y en la guerra de la Independencia española, llegando a ser comandante en jefe del ...

  2. Arthur Wellesley, VIII duque de Wellington - Wikipedia, la ...

    es.wikipedia.org › wiki › Arthur_Wellesley,_VIII

    Arthur Valerian Wellesley, viii duque de Wellington ( Roma, 2 de julio de 1915 - Basingstoke and Deane, 31 de diciembre de 2014 ), [. 1. ] marqués de Douro entre 1943 y 1972, fue un noble británico y brigadier retirado del Ejército Británico.

  3. Arthur Wellesley, 1st Duke of Wellington - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Arthur_Wellesley,_1st_Duke

    Arthur Wellesley, 1st Duke of Wellington, KG, GCB, GCH, PC, FRS (1 May 1769 – 14 September 1852) was an Anglo-Irish soldier and Tory statesman who was one of the leading military and political figures of 19th-century Britain, serving twice as prime minister. He ended the Napoleonic Wars when he defeated Napoleon at the Battle of Waterloo in 1815.

    • 1787–1852
    • Tory (until 1834), Conservative (1834 onwards)
  4. Arthur Wellesley, 5th Duke of Wellington - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Arthur_Wellesley,_5th_Duke
    • Overview
    • Background and military career
    • Political activism
    • Family
    • Death

    Arthur Charles Wellesley, 5th Duke of Wellington, JP, known as Arthur Wellesley from 1876 to 1900, and styled as Marquess of Douro from 1900 to 1934, was a British nobleman and landowner.

    Wellesley was born in 1876 to Arthur Charles Wellesley and his wife, Kathleen Bulkeley Williams. Wellesley's father inherited the ducal title and vast Wellington estates upon his elder brother's death in 1900, and became the 4th Duke of Wellington. Wellesley attended Eton between 1890 and 1895, and later attended Trinity College at Cambridge. He was commissioned as a lieutenant in the 4th battalion of the Lincolnshire Regiment on 7 July 1897, and served as Aide-de-camp to the Earl of Ranfurly, G

    The duke was a supporter of several far right-wing causes. He was a member of the Anglo-German Fellowship from 1935 and served as President of the Liberty Restoration League, which was described by Inspector Pavey as being anti-semitic. When Archibald Maule Ramsay formed the 'Right Club' in 1939, Wellington chaired its early meetings. Ramsay, describing the Right Club, boasted that "The main objective was to oppose and expose the activities of organised Jewry." On the day that World War II broke

    In 1909, he married Lilian Maud Glen Coats, elder daughter of George Coats. They had two children

    He died at 20 Devonshire Place, London. His probate was sworn the next year at £134,262.

  5. Arthur Wellesley, 2nd Duke of Wellington - Wikipedia

    en.wikipedia.org › wiki › Arthur_Wellesley,_2nd_Duke
    • Overview
    • Background and education
    • Military career
    • Political career
    • Family and personal legacy
    • In literature

    Lieutenant-General His Grace The Duke of Wellington KG PC "The son of Waterloo". Wellington as caricatured by Adriano Cecioni in Vanity Fair, June 1872. Master of the Horse In office 21 January 1853 – 21 February 1858 MonarchQueen Victoria Prime MinisterThe Earl of Aberdeen The Viscount Palmerston Preceded byThe Earl of Jersey Succeeded byThe Duke of Beaufort Member of the House of Lords Lord Temporal In office 14 September 1852 – 13 August 1884 Hereditary Peerage Preceded byThe 1st...

    Wellesley was born at Harley Street, Marylebone, London, the eldest son of Arthur Wellesley, 1st Duke of Wellington, and the Honourable Catherine Sarah Dorothea "Kitty" Pakenham, daughter of Edward Pakenham, 2nd Baron Longford. Lord Charles Wellesley was his younger brother and Lord Wellesley, Lord Mornington and Lord Cowley his uncles. He was educated at Temple Grove School, Eton College, Christ Church, Oxford, and Trinity College, Cambridge. He became known by the courtesy title Lord Douro whe

    Lord Douro became an ensign in the 81st Regiment of Foot in 1823 and in the 71st Regiment of Foot in 1825, a cornet in the Royal Horse Guards in 1825, a lieutenant in the Royal Horse Guards in 1827, a captain in the Royal Horse Guards in 1828 and in the King's Royal Rifle Corps the same year, a major in the King's Royal Rifle Corps in 1830 and in the Rifle Brigade in 1831, a lieutenant-colonel on the unattached list in 1834, a brevet colonel in 1846, a lieutenant-colonel in the Victoria Rifle Vo

    Lord Douro was elected to parliament for the rotten borough of Aldeburgh in 1829, a seat he held until its abolition by the Reform Act of 1832. He was out of parliament until 1837, when he was returned for Norwich. In 1852 he succeeded his father in the dukedom and entered the House of Lords. In early 1853 he was sworn of the Privy Council and appointed Master of the Horse in Lord Aberdeen's coalition government, a post he retained when Lord Palmerston became prime minister in 1855. He resigned

    Wellington married Lady Elizabeth Hay, daughter of Field Marshal George Hay, 8th Marquess of Tweeddale, in 1839. They had no children. The marriage was not a happy one although Lady Elizabeth was a great favourite with her father-in-law. On succeeding his illustrious father he was said to have remarked: "Imagine what it will be when the Duke of Wellington is announced, and only I walk in the room." The relationship between father and son is often described as the classic case of the son of a fam

    The Brontë family portrayed the first Duke of Wellington and his two sons in their imaginary games about the colonisation of Africa. They wrote many stories about Arthur, with Charlotte assuming the character of Charles as the "author" of these stories. As Charlotte and Branwell moved into their teenage years and used Lord Byron's writings as inspiration, they focused on Arthur as a romantic, heroic figure. He was known to them as the Duke of Zamorna, and later as Emperor Adrian of Angria ...

  6. Arthur Wellesley de Wellington — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Arthur_Wellesley_de_Wellington
    • Biographie
    • Distinctions et Honneurs
    • Hommages
    • Iconographie
    • Notes et Références
    • Annexes

    Origines

    Arthur Wellesley est le troisième fils de Garret Wesley, comte de Mornington. On pense qu’il est né à Dublin[3]. Sa date de naissance n’est pas connue avec précision : la seule trace que l’on en ait se trouve dans un enregistrement d’église et a sans doute été inscrite quelques jours après sa naissance. La date la plus probable est le 1er mai 1769, mais il est possible que cela ait été quelques jours avant ou après. Son nom initial, Arthur Wesley, fut légalement changé en Arthur Wellesley en...

    Carrière militaire

    Wellesley étudie à Eton de 1781 à 1785, puis à Bruxelles. En 1787, son père lui achète une fonction d'enseigne dans le 73e régiment d’infanterie ; après un premier entraînement au Royaume-Uni, il rejoint l’école militaire d'Angers en France, y enseigne en 1787 et est promu lieutenant dans la même année. De 1787 à 1793, il est affecté comme aide de camp de deux Lords lieutenants d'Irlande successifs. En 1790, il est élu député (indépendant) de Trim à la chambre des communes d’Irlande, poste qu...

    La guerre contre Napoléon Ier

    C’est dans les années qui suivent qu’eurent lieu les événements qui permirent à Wellesley d'entrer dans l’Histoire. À cette époque, Napoléoncontrôle la majeure partie de l'Europe et le gouvernement britannique cherche des moyens de contrer la menace qu'il est devenu. Après une expédition au Danemark, Wellesley est promu lieutenant-général et transféré dans la péninsule ibérique. Bien que le combat soit assez mal engagé, c’est l’unique endroit du continent européen où les Britanniques et les P...

    Titres de noblesse

    1. Duc, Earl, Vicomte et Marquis de Wellington [10], Baron et Marquis Douro (Royaume-Uni) 2. Prince de Waterloo (Pays-Bas) 3. Grand d'Espagne de première classe et Duc de Ciudad Rodrigo (Espagne) 4. Duc de Victoria, Marquis de Torres Vedras, et Comte de Vimiera (Portugal)

    Grades

    En 1787, il devient enseigne dans le 73e régiment d’infanterie (son père lui achète un fonction), puis lieutenant la même année. En 1791, il devient capitaine. En 1793, il devient major, puis lieutenant-colonel dans le 33e régiment d’infanterie. En 1796, il est promu colonel. En 1802, il devient major-général. En 1808, il est promu lieutenant-général. En 1811, il devient général. Le 3 juillet 1813, après la bataille de Vitoria, le Prince Régent[11] lui décerna son bâton de maréchal anglais, c...

    Lieux

    1. La rue Wellington dans la ville de Verdun au Québec est le principal artère commercial de cette ville. La rue nommée ainsi en l'honneur de Arthur Wellesley, duc de Wellington[15]. 2. La ville de Wellington, capitale de la Nouvelle-Zélande, est nommée en son honneur.

    s. d. - Portrait par Simon Jacques Rochard
    s. d. - Portrait par John Jackson
    s. d. - Portrait par Thomas Lawrence
    1812 - Portrait parFrancisco Goya

    Source partielle

    « Arthur Wellesley de Wellington », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition]

    Articles connexes

    1. Copenhagen, le cheval qu'il avait lors de la bataille de Waterloo 2. Generalfeldmarschall ou Maréchal, grade qu'il obtint pour huit armées différentes

    Bibliographie

    1. Henri Alexis Brialmont, Histoire du duc de Wellington, 3 volumes, 1856-1857 2. Bernard Hautecloque Article "Wellington, arbitre de la Restauration" p.561 in Dictionnaire FouchéEditions Anovi, 2019 3. Arthur Arjuzon, Wellington, Perrin, 528 pages, 2015.

    Liens externes

    1. Biographie[archive]sur le site du Premier ministre du Royaume-Uni. 2. Notices d'autorité : 2.1. Fichier d’autorité international virtuel 2.2. International Standard Name Identifier 2.3. CiNii 2.4. Bibliothèque nationale de France (données) 2.5. Système universitaire de documentation 2.6. Bibliothèque du Congrès 2.7. Gemeinsame Normdatei 2.8. Bibliothèque nationale de la Diète 2.9. Bibliothèque nationale d’Espagne 2.10. Bibliothèque royale des Pays-Bas 2.11. Bibliothèque nationale de Pologn...

  7. Charles Wellesley, IX duque de Wellington - Wikipedia, la ...

    es.wikipedia.org › wiki › Charles_Wellesley,_IX

    Arthur Charles Valerian Wellesley, OBE, DL (Windsor, Berkshire; 19 de agosto de 1945) es un noble británico, ix duque de Wellington, marqués de Douro y x duque de Ciudad Rodrigo. Aparte de sus títulos británicos y españoles, ostenta el título de Prins van Waterloo, en Países Bajos y Bélgica.

  8. Arthur Wellesley, 1. Duke of Wellington – Wikipedia

    de.wikipedia.org › wiki › Arthur_Wellesley,_1
    • Leben
    • Ehrungen und Auszeichnungen
    • Trivia
    • Zitate
    • Literatur
    • Weblinks
    • Einzelnachweise

    Herkunft und Kindheit

    Wellesley stammte aus englisch-irischem Adel und war der dritte überlebende Sohn von Garret Wesley, 1. Earl of Mornington und Anne, der Tochter von Arthur Hill-Trevor, 1. Viscount Dungannon. Der Tag seiner Geburt ist nicht sicher bekannt. Vermutlich wurde er in Mornington House, 24 Upper Merrion Street in Dublin geboren. Sein älterer Bruder Richard Colley Wellesley (1760–1842) folgte dem Vater als Earl of Mornington und wurde 1799 zum Marquess Wellesleyerhoben. Als Kind kränklich und wenig eh...

    Militärische Karriere

    Im Jahre 1788 wurde Wellesley zum Leutnant befördert. Nach einigen Zwischenstationen bei der Kavallerie und den 12. und 18. leichten Dragonern wurde er 1793 Oberstleutnant des 33rd Regiment of Foot, ein schneller Aufstieg, der durch das damals übliche Kaufsystem ermöglicht wurde. Während der ganzen Zeit war er Adjutant des Vizekönigs von Irland und nebenbei von 1790 bis 1797 Abgeordneter für den Wahlbezirk Trim im County Meath (seinem Familiensitz) im House of Commons des irischen Parlaments....

    Politisches Leben

    Im Jahr 1806 zog er als Abgeordneter für den Wahlbezirk Rye in Sussex ins britische House of Commons ein. Im Parlament gehörte er den Torys an. 1807 wurde er Chief Secretary for Ireland, dieses Amt gab er jedoch noch im gleichen Jahr zugunsten seiner militärischen Karriere wieder auf. 1807 war er jeweils kurzzeitig Abgeordneter für die Wahlbezirke Tralee im irischen County Kerry und Mitchell in Cornwall und war anschließend 1807 bis 1809 Abgeordneter für den Wahlbezirk Newport auf der Isle of...

    Er war seit 1804 Knight Companion des Order of the Bath und wurde bei der Reform der Ordensstatuten 1815 zum Knight Grand Cross dieses Ordens erhoben. 1813 wurde er als Knight Companion in den Hosenbandorden aufgenommen und 1816 zum Großkreuzritter des Guelphen-Ordens geschlagen. 1807 wurde er ins Privy Council aufgenommen und 1847 zum Fellow der Royal Societyernannt. Für seine Verdienste wurden ihm auch von verbündeten ausländischen Monarchen Adelstitel verliehen, so wurde er in Portugal 1811 zum Conde do Vimeiro und 1812 zum Duque de Vitória und Marquês de Torres Vedras, in Spanien 1812 zum Duque de Ciudad Rodrigo und in den Niederlanden 1815 zum Prins van Waterlooerhoben. Die HMS Duke of Wellington, ein 131-Kanonen-Schiff der britischen Royal Navy, wurde 1852 nach ihm benannt. Sie war das Flaggschiff von Sir Charles Napier, damals Konteradmiral der Blauen Flagge. Auch die HMS Iron Duke, das Flaggschiff der Grand Fleetim Ersten Weltkrieg war nach ihm benannt.

    Das von Wellington favorisierte Design der hessischen Militärstiefel wurde für die ersten britischen Gummistiefel verwendet, weshalb diese in Großbritannien Wellington boots oder kurz Wellingtonsge...
    Nach ihm benannt sind die neuseeländische Hauptstadt Wellington sowie die Stadt Wellington in Südafrika.
    Das für ihn neu geschaffene Dukedom erhielt seinen Namen nach dem Ort Wellington, Somerset. Dort steht auf dem Wellington Hill das Wellington Monument.
    Das Filet Wellington, ein mit Blätterteig umhülltes Rinderfilet, erhielt seinen Namen zu seinen Ehren.
    „Die Geschichte einer Schlacht schreiben? Man könnte genauso gut die Geschichte einer Ballnacht schreiben wollen.“
    „Das größte Unglück ist eine verlorene Schlacht, das zweitgrößte eine gewonnene.“
    „Nichts außer einer verlorenen Schlacht kann halb so melancholisch stimmen wie eine gewonnene Schlacht.“
    „Geschichte ist jene Fabel bzw. Lüge, auf die man sich geeinigt hat.“
    Michael Glover: Wellington as Military Commander. Sphere Books, London 1973, ISBN 0-7221-3903-9.
    Richard Holmes: Wellington. The Iron Duke. HarperCollins, London 2003, ISBN 0-0071-3748-6.
    John Keegan: Die Maske des Feldherrn. Quadriga, Berlin 2000, ISBN 3-88679-283-8.
    Elizabeth Longford: Wellington. Weidenfeld and Nicolson, London 1992, ISBN 0-297-81273-4.
    ↑ London Gazette. Nr. 16291, HMSO, London, 22. August 1809, S. 1342 (PDF, englisch).
    ↑ London Gazette. Nr. 16984, HMSO, London, 3. Mai 1814, S. 936 (PDF, englisch).
    ↑ Wilhelm Liebknecht: Karl Marx zum Gedächtnis. In: Mohr und General. Erinnerungen an Marx und Engels. Dietz Verlag, Berlin 1965, S. 122.
    ↑ MQ Magazinvon Yasha Beresiner (9. April 2004). Abgerufen am 21. Mai 2014
  9. Arthur Wellesley — Wikipédia

    fr.wikipedia.org › wiki › Arthur_Wellesley
    • Personnalité
    • Carrière politique
    • Origine
    • Enfance
    • Formation
    • Carrière militaire
    • Contexte historique
    • Conséquences
    • Mort
    • Vie personnelle

    Arthur Wellesley, 1er comte, ensuite marquis, et duc de Wellington, est un aristocrate anglo-irlandais, puis militaire et homme d'État britannique, né le 30 avril 1769 à Dangan Castle (comté de Meath, Irlande) et mort le 14 septembre 1852 à Walmer (en) (Kent). Il est principalement connu en tant que « vainqueur » de Napoléon à Waterloo. Cependant, sans larrivée de larmée prussienne dirigée par Gebhard Leberecht von Blücher, Arthur Wellesley aurait perdu face aux troupes de lempereur. Il est souvent comparé à John Churchill, duc de Marlborough, avec qui il partage de nombreux points communs, en particulier dêtre devenu une figure politique après avoir réalisé une grande carrière militaire2.

    Il a été Premier ministre du Royaume-Uni, une première fois de 1828 à 1830 et une seconde fois pendant un mois en 1834. De 1787 à 1793, il est affecté comme aide de camp de deux Lords lieutenants d'Irlande successifs. Il est promu lieutenant en 1788. En 1790, il est élu député (indépendant) de Trim à la chambre des communes dIrlande, poste quil gardera jusqu'en 1797. En 1806, Wellesley est élu de Rye (Sussex) pour six mois à la chambre des communes du Royaume-Uni ; lannée suivante, il est élu de Newport (île de Wight) quil représentera deux ans. Durant cette période, il est affilié aux Tories, et en avril 1807, il est nommé au « conseil privé du roi ». Pourtant son rôle politique fut brutalement interrompu lorsquil fit voile pour le continent pour participer aux guerres napoléoniennes. En 1819, Wellington est nommé Master-General of the Ordnance dans le gouvernement tory de Lord Liverpool. En 1827, il devient Commandant en chef de larmée britannique, poste quil occupera jusquà la fin de sa vie, sauf durant son mandat de Premier ministre. En même temps que Robert Peel, Wellington est une étoile montante du parti tory, et en 1828, il devient Premier ministre. Lors du retour au pouvoir des tories en 1834, Wellington décline le poste de Premier ministre qui va à Robert Peel ; toutefois, celui-ci étant en Italie, Wellington doit assurer lintérim durant trois semaines, en novembre et décembre 1834. Dans le premier gouvernement Peel (1834-1835), Wellington est secrétaire dÉtat aux Affaires étrangères, et dans le second (1841-1846) il est ministre sans portefeuille et président de la Chambre des Lords.

    Arthur Wellesley, est le troisième fils de Garret Wesley, comte de Mornington. On pense quil est né à Dublin3.

    Sa date de naissance nest pas connue avec précision : la seule trace que lon en ait se trouve dans un enregistrement déglise et a sans doute été inscrite quelques jours après sa naissance. La date la plus probable est le 1er mai 1769, mais il est possible que cela ait été quelques jours avant ou après. Son nom initial, Arthur Wesley, fut légalement changé en Arthur Wellesley en mars 1798.

    Wellesley étudie à Eton de 1781 à 1785, puis à Bruxelles. En 1787, son père lui achète une fonction d'enseigne dans le 73e régiment dinfanterie ; après un premier entraînement au Royaume-Uni, il rejoint lécole militaire d'Angers en France, y enseigne en 1787 et est promu lieutenant dans la même année.

    Il progresse rapidement dans larmée principalement grâce au système de lépoque où les officiers pouvaient (et souvent devaient) acheter leur grade et en 1793, il devient lieutenant-colonel dans le 33e régiment dinfanterie. Il combat aux Pays-Bas entre 1794 et 1795. En 1796, après avoir été promu au rang de colonel, il part avec son régiment pour lInde. Lannée suivante, son frère aîné, Richard Wellesley, comte de Mornington, est nommé gouverneur général des Indes, et quand la guerre éclate en 1799 contre le sultan de Mysore, Tipû Sâhib, Arthur Wellesley commande sa propre division. Il est nommé gouverneur de Seringapatam et de Mysore, postes quil gardera jusqu'en 1805. Grâce à ses victoires militaires, il est nommé commandant suprême (politique et militaire) du Deccan, il remporte de nouvelles victoires, en particulier contre le chef brigand Dundiat Wagh et contre les Marathes en 1803 (bataille d'Assaye, bataille d'Argaum). En 1804 il est fait chevalier de lordre du Bain. Lorsque son frère achève son mandat en 1805, il retourne au Royaume-Uni avec lui.

    Cest dans les années qui suivent queurent lieu les événements qui permirent à Wellesley d'entrer dans lHistoire. À cette époque, Napoléon contrôle la majeure partie de l'Europe et le gouvernement britannique cherche des moyens de contrer la menace qu'il est devenu.

    Après une expédition au Danemark, Wellesley est promu lieutenant-général et transféré dans la péninsule ibérique. Bien que le combat soit assez mal engagé, cest lunique endroit du continent européen où les Britanniques et les Portugais ont réussi à se battre contre la France et ses alliés. Wellesley bat les Français à Roliça et à Vimeiro en 1808. Laccord de Sintra, qui en résulte, et par lequel larmée britannique s'engage à évacuer les Français hors de Lisbonne est très critiqué. Wellesley, qui s'y oppose, est brièvement rappelé au Royaume-Uni pour s'en justifier. Au même moment, pourtant, Napoléon vient lui-même en Espagne. Lorsque le général John Moore est tué à la bataille de La Corogne le 16 janvier 1809, Wellesley est nommé commandant en chef de toutes les forces britanniques au Portugal. Revenant dans la péninsule ibérique en avril 1809, il est nommé maréchal général de l'armée portugaise, et commandant en chef des forces portugaises au Portugal le 29 avril 1809 par Jean VI de Portugal4. Il prend alors le commandement unifié des armées portugaise et britannique. Sous son autorité, l'armée anglo-portugaise expulse les troupes napoléoniennes du Portugal, puis les forces britanniques et espagnoles battent larmée du roi Joseph dEspagne (le frère aîné de Napoléon) à la bataille de Talavera. Pour ses faits d'armes, il est élevé à la pairie en tant que vicomte Wellington, de Talavera et de Wellington (Somerset) en 1812. La même année, il est fait duc de la Victoire par Jean VI de Portugal pour ses services dans ce pays. Traversant lEspagne, il bat les Français à la bataille de Salamanque et prend Madrid en 1812. Cette année-là, une contre-attaque française met larmée britannique dans une position difficile, mais Lord Wellington reçoit le commandement de toutes les armées alliées (britanniques, portugaises et espagnoles) en Espagne et est fait marquis de Wellington le 3 octobre. Il conduit une nouvelle offensive en 1813, culminant à la bataille de Vitoria, nette victoire britannique qui ramène l'armée impériale en France. Il est nommé Maréchal après cette victoire. Ayant libéré l'Espagne, il passe les Pyrénées et envahit la France. Il est surpris par les troupes du général Harispe à Cadillon (18 mars 1814) ; il intervient à Bayonne et se heurte au maréchal Soult qui dirige la défense de Toulouse le 10 avril 1814. L'issue de cette bataille, objet de débats, marque la fin de la campagne de France de 1814. Le 11, Napoléon signe le traité de Fontainebleau, conclu le 6, et est exilé sur lîle dElbe. Acclamé en héros, Wellington est fait duc de Wellington, titre toujours porté par ses descendants. Il est bientôt nommé ambassadeur en France, puis prend la place de Lord Castlereagh comme plénipotentiaire au congrès de Vienne, où il plaide énergiquement pour que soit permis à la France de garder sa place dans léquilibre des puissances européennes. Le 2 janvier 1815, il est fait chevalier grande-croix de lordre du Bain. Le 26 février 1815, Napoléon quitte son exil à Elbe, débarque en France le 1er mars et le 20 retrouve le contrôle du pays. Il doit alors faire face à la formation à nouveau d'une dernière coalition contre lui. Wellington quitte alors Vienne pour prendre la tête des forces britanniques et alliées durant la campagne de Belgique5. Il arrive à son poste et son avant-garde combat les Français à la bataille de Quatre-Bras avant de se replier. Deux jours plus tard, le 18 juin, Wellington, avec lappui des forces prussiennes commandées par Gebhard Leberecht von Blücher bat définitivement Napoléon à la bataille de Waterloo. LEmpereur français abdique une nouvelle fois le 22 juin, et est exilé par les Britanniques sur lîle Sainte-Hélène. Comme Premier ministre, Wellington est larchétype du conservateur7, pourtant cest bizarrement durant son mandat que passa la loi démancipation des catholiques, leur accordant la garantie de pratiquement tous les droits civils au Royaume-Uni. Lord Winchilsea accusa Wellington davoir « traîtreusement comploté la destruction de la constitution protestante ». Wellington le provoqua alors en duel, duel qui eut lieu le 21 mars 1829 aux champs de Battersea8. Au moment de tirer, Wellington visa délibérément à côté et Winchilsea tira en lair. Le gouvernement Wellington tombe en 1830. Il y eut de nombreuses émeutes cet été et cet automne-là. Les Whigs, qui navaient pratiquement plus été au pouvoir depuis les années 1770, virent les réformes politiques comme la clé de leur retour. Wellington, respectant à la lettre la ligne politique conservatrice des tories perd un vote de confiance le 15 novembre 1830. Il est remplacé comme Premier ministre par Charles Grey qui initie une grande réforme libérale, devant la faire passer de force à la Chambre des Lords.

    Wellington se retire de la vie politique en 1846, bien que restant commandant en chef des forces armées, et revient brièvement sur le devant de la scène en 1848, lorsquil aide à organiser une force de protection de Londres durant cette année de révolutions en Europe. Il meurt en 1852 et est inhumé à la cathédrale Saint-Paul.

    Il était par ailleurs franc-maçon, tout comme son père qui fut grand maître de la Grande Loge d'Irlande9.

  1. Anuncios
    relacionados con: Arthur Wellesley de Wellington wikipedia