Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 630.000 resultados de búsqueda

  1. Alphonse Marie Louis Prat de Lamartine ( Mâcon, 21 de octubre de 1790 - París, 28 de febrero de 1869) fue un escritor, poeta, historiador y político francés del período romántico . Alphonse de Lamartine por Théodore Chassériau Índice 1 Biografía 2 Obras 2.1 Poesía lírica 2.2 Poesía épica y religiosa 2.3 Piezas teatrales 2.4 Recuerdos y novelas

  2. Procedente de la aristocracia terrateniente y monárquica de Borgoña, Alphonse de Lamartine fue, junto con Victor Hugo, Alfred de Musset y Alfred de Vigny, uno de los más destacados poetas del Romanticismo francés, con obras en las que, sin grandes innovaciones formales, introdujo la temática de los más intensos sentimientos personales en un registro lírico, como en sus Meditaciones (1820), Armonías poéticas (1830), Getsemaní (1834), Jocelyn (1836), La caída de un ángel (1839) y ...

  3. Alphonse de Lamartine, (born October 21, 1790, Mâcon, France—died February 28, 1869, Paris), French poet, historian, and statesman who achieved renown for his lyrics in Méditations poétiques (1820), which established him as one of the key figures in the Romantic movement in French literature.

  4. Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine ( French: [alfɔ̃s maʁi lwi dəpʁa də lamaʁtin]; 21 October 1790 – 28 February 1869 [2] ), was a French author, poet, and statesman who was instrumental in the foundation of the Second Republic and the continuation of the Tricolore as the flag of France. Biography [ edit] Early years [ edit]

    • Alphonse de Lamartine, (1821–1822), Julia de Lamartine (1822–1832)
    • Graziella (1852)
    • Novel, Poetry, History, Theatre, Biography
    • Elisa de Lamartine, ​ ​(m. 1820; died 1863)​
    • Biographie
    • L'inspiration Politique et Sociale
    • La Pensée Religieuse de Lamartine
    • Regards Sur l’œuvre
    • Mandats Politiques
    • Hommages
    • Œuvres
    • Musique
    • Annexe

    Environnement familial et enfance

    Alphonse de Lamartine naît à Mâcon le 21 octobre 1790, dans une maison du plateau de la Baille faisant face au couvent des Ursulines[7]. Son père Pierre de Prat de Lamartine (21 septembre 1752-Mâcon 1840) est seigneur, chevalier de Prat et capitaine au régiment Dauphin-cavalerie, et sa mère Alix des Roys, « fille de l'intendant général de M. le duc d'Orléans[8] ». Les dix premières années de sa vie, passées à la campagne à Milly, sont influencées par la nature, ses sœurs, sa mère, et surtout...

    Entrée en politique et premiers succès littéraires

    Lamartine est nommé maire de Milly en mai 1812[10] par son père, de concert avec le préfet de Saône-et-Loire Louis-Julien de Roujoux, alors que Lamartine n'a que 21 ans[11], la majorité civile de l'époque étant fixée à cet âge[12]. En 1814, il devient quelque temps garde du corps de Louis XVIII une fois ce dernier intronisé[13],[14],[15] . Il est affecté à la 3e compagnie qui a son quartier à Beauvais[16]. Au moment des Cent-Jours, il se réfugie en Suisse et il fait un séjour à Bissy, en Savo...

    Sous la monarchie de Juillet

    Elu à l'académie, Lamartine se rallie sans passion à la monarchie de Juillet mais, à 40 ans, est candidat malheureux à la députation (il échoue dans trois départements, à Bergues, où se trouve son beau frère, à Toulon et à Mâcon). Il écrit Sur la politique rationnelle, commence Jocelyn et fait un voyage en Orient dès 1832 : il visite la Grèce, le Liban, va jusqu'au Saint-Sépulcre pour raffermir ses convictions religieuses, mais ce voyage est fortement marqué par la mort de sa fille Julia, qui...

    Dès 1830, la pensée politique et sociale de Lamartine va devenir un aspect essentiel de son œuvre. Légitimiste en 1820, il évolue peu à peu vers la gauche, mais voit un danger dans la disparition de la propriété : cette position ambiguë, qui lui inspire la création d'un « Parti social » en 1834, est intenable[42]. En 1831, il est attaqué dans la re...

    Les ouvrages Jocelyn, La Chute d'un ange, le Voyage en Orient révèlent la pensée religieuse de Lamartine. Son déisme est assez vague, mais le poète veut expurger la religion de la croyance aux miracles, de celle de l'enfer, etc. Cependant, certaines de ses œuvres seront mises à l'index. Sa foi en la Providenceest contingente des vicissitudes de sa ...

    Maître du lyrisme romantique et chantre de l'amour, de la nature et de la mort, Alphonse de Lamartine marque une étape importante dans l'histoire de la poésie française avec sa musique propre. En effet « La révolution française de la poésie peut être datée des Méditations poétiques de Lamartine : cette mince plaquette […] eut un effet à la fois dét...

    Maire de Milly.
    Député du Nord (Bergues) — opposition légitimiste : 7 janvier 1833-25 mai 1834 et 21 juin 1834-3 octobre 1837.
    Député de Saône-et-Loire (Mâcon) — gauche : 4 novembre 1837-2 février 1839, 2 mars 1839 - 12 juin 1842, 9 juillet 1842-6 juillet 1846 et 1er août 1846-24 février 1848.
    Square Lamartine (16e arrondissement de Paris), où est installée une statue du poète. Il se trouve non loin de son dernier domicile, un chalet aujourd'hui détruit, autrefois situé au niveau des nos...
    Divers lieux et monuments à Mâcon : une rue, une place, un quai, une esplanade, une statue en bronze (œuvre d'Alexandre Falguière, fondue en 1878[58]) et un lycée lui sont notamment dédiés. Depuis...

    Poésie

    1. La fenêtre de la maison paternelle(1816) 2. Méditations poétiques (1820) dont : 2.1. « Le Lac», 2.2. « le Vallon», 2.3. « L'Isolement». 3. La Pervenche(1821) 4. La Mort de Socrate(1823) 5. Nouvelles Méditations poétiques (1823) dont : 5.1. « La Solitude » 5.2. « Les Préludes » (ce dernier poème fut mis en musique par Franz Liszt) 6. Le Dernier Chant du pèlerinage d'Harold(1825) 7. Épîtres(1825) 8. Harmonies poétiques et religieuses (1830) dont : 8.1. « Milly, ou la Terre natale », 8.2. « P...

    Romans en prose

    1. Raphaël(1849) 2. Graziella(1849) 3. Le Tailleur de pierre de Saint-Point(1851) 4. Geneviève, histoire d'une servante(1851) 5. Fior d'Aliza(1863) 6. Antoniella(1867)

    Épopées ou romans en vers

    1. Jocelyn (1836), dont une version illustrée par Albert Besnard[59] 2. La Chute d'un ange(1838)

    Jocelyn, opéra (1888) et de Benjamin Godard.
    Chant d'amour, Douce mer, Le Grillon, trois mélodies de Georges Bizet.
    Viens et Prière de l'enfant à son réveil, 2 mélodies de Édouard Lalosur des poèmes de Lamartine.
    Prière du matin H112, mélodie d'Hector Berliozpour chœur d'enfants et piano (1848).

    Bibliographie

    1. Nouveau Larousse illustré, 1898-1907 (publication dans le domaine public)

    Liens externes

    1. Poesies.net: Ouvrages Complets De Lamartine à Télécharger incluant La Chute D'un Ange.[archive] 2. Lamartine en Terre sainte[archive] 3. Œuvres complètes (41 volumes) à la BNF (Gallica)[archive] 4. Site consacré à Lamartine[archive] 5. Lettre à Alphonse Karr, jardinier[archive](1857). 6. La carte de son voyage en Orient[archive] 7. Vidéo racontant la Politique de Lamartine[archive]

  5. Alphonse de Lamartine. Escritor y político francés. Procedía de la aristocracia terrateniente y monárquica de Borgoña. Fue uno de los más destacados poetas del romanticismo francés, con obras en las que, sin grandes innovaciones formales, introdujo la temática de los más intensos sentimientos personales en un registro lírico.

  6. Alphonse De Lamartine Nació el 21 de octubre de 1790, en Mâcon. Hijo de un oficial del Ejército. Lamartine fue nombrado secretario de la embajada francesa en Nápoles por Luis XVIII. En el reinado de Carlos X trabajó en Florencia como miembro del cuerpo diplomático y más adelante fue miembro de la Cámara de los Diputados.

  1. Otras búsquedas realizadas