Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 1.480 resultados de búsqueda
  1. Perry. Birth: Jan 26 1661 - Heidelberg, Pfalz, Deutschland (HRR) Death: Feb 6 1733 - Frankfurt-am-Main, Hessen, Deutschland (HRR) Parents: Charles I Louis, Elector Palatine, <Private> Palatine. Siblings: ...ern, Elisabeth Charlotte 'liselotte' Von Der Pfalz-simmern, Herzogin von Orléans, Friedrich Von Der Pfalz, Charles Louise Von D...

    • January 26, 1661
    • Douglas John Nimmo
    • Heidelberg, Pfalz, Deutschland (HRR)
  2. During her 14th pregnancy the Raugravine Luise died in the castle of Friedrichsburg in Mannheim on 28 March 1677. Her widower married a third time in December 1679, again morganatically, to Elisabeth Hollander von Bernau (1659 – 8 March 1702), by whom he had a posthumous son, Charles Louis, in April 1681 who, however, died young.

  3. 24/05/2018 · Birthdate: January 15, 1658. Birthplace: Schwetzingen, Pfalz, Deutschland (HRR) Death: August 12, 1688 (30) Negroponte, Greece (Killed in Battle) Immediate Family: Son of Karl I Ludwig von der Pfalz (Elector Palatine) and Maria Susanne Loysa von Degenfeld.

    • January 15, 1658
    • Douglas John Nimmo
    • Schwetzingen, Pfalz, Deutschland (HRR)
  4. alt.talk.royalty.narkive.com › Q3yLd2au › marieMarie Louise von Degenfeld

    What was Marie Louise von Degenfeld, ... Palatine Charles Louis, created Raugravine of? Thanks, Charles von Hamm. Hovite 2006-12-22 07:50:38 UTC. Permalink.

    • Biographie
    • Descendance
    • Héraldique
    • Notes et Références

    Jeunesse

    Née à Strasbourg en 1634, c'est la fille du baron Christophe-Martin de Degenfeld[2],[N 3] et de la baronne Anne-Marie Adelman d'Adelmansfelden[3]. Décrite comme ayant « une rare beauté, une vivacité d'esprit piquante et des talents rares »[4], ainsi que « timide, candide, rougissante et idéaliste »[5] elle semble avoir eu une bonne éducation car elle eut avec le comte palatin une correspondance en latin, qu'elle maîtrisait parfaitement, ainsi que d'autres langues[4],[3].

    Débuts à la cour du comte palatin

    Arrivée à la cour de Charles Ier Louis du Palatinat en 1650[6] ou 1652[5], elle est dame d'honneur de sa femme Charlotte, avec qui elle est très proche. Le comte s'attache à elle, étant fort malheureux en mariage, sa femme se refusant souvent à lui et à laquelle il a reproché la mort de leur fils Frédéric (1653). Néanmoins, Louise tente de raisonner Charles n'étant que « [sa] très-humble servante » et qu'il devait rester fidèle « à [sa] très clémente maîtresse » (c'est-à-dire l'électrice Char...

    Ascension de Louise

    Cette relation attise la colère de Charlotte, qui veut revenir dans le cœur de son mari en lui offrant un cheval gris de Naples. Bien qu'il possède une chabraque dorée brodée par Charlotte, Charles reste insensible et la réprimande pour cette folie qui coûte cher à son état[N 4]. L'électrice ayant toute confiance dans les conseils de Louise, elle va lui confier son chagrin. Louise ayant commencé à céder aux lettres enflammées[N 5]du comte, elle conseille à sa maîtresse de déménager du château...

    Quatorze enfants sont nés de son union avec Charles Ier: 1. Charles-Louis (15 octobre 1658 – 12 août 1688), mort au combat; 2. Charles-Édouard (19 mai 1668 – 2 janvier 1690), mort au combat ; 3. Charles-Maurice (9 janvier 1671 – 13 juin 1702) ; 4. Charles-Auguste (19 octobre 1672 – 20 septembre 1691), mort au combat ; 5. Charles-Casimire (1er mai 1...

    « Écartelé au 1 et au 4 de sable au lion contourné[N 6]d'or rampant à la couronne, à la langue et aux griffes de gueules ; le 2 et 3 aux losanges d'azur et d'argent, avec sur le tout de gueule un orbe d'or. »

    Références

    1. Portail de l’Allemagne 2. Portail de la monarchie 3. Portail du Saint-Empire romain germanique 4. Portail du XVIIesiècle 5. Portail du travail et des métiers 6. Portail des femmes et du féminisme

  5. www.ecrivaines17et18.com › pages › 17e-siecleLa Palatine : intérêt

    Elle donne la main à Saint-Simon et à Dangeau, plus près de l’un que de l’autre. Elle a du cœur ; ne lui demandez pas de l’agrément, mais dites : il manquerait à cette cour une figure et une parole des plus originales, si elle n’y était pas. » Il considère le ton des lettres de la Palatine comme « vivant, spirituel et brutal.

  6. Charles Louis, Elector Palatine ( German: Karl I. Ludwig; 22 December 1617 – 28 August 1680), was the second son of Frederick V of the Palatinate, the "Winter King" of Bohemia, and of Elizabeth Stuart, Queen of Bohemia and sister of Charles I of England .