Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 1.005.032.704 resultados de búsqueda

  1. Estefanía de Beauharnais (en francés: Stéphanie de Beauharnais; Versalles, 28 de agosto de 1789 - Niza, 29 de enero de 1860) fue consorte del gran duque Carlos II de Baden . Índice 1 Primeros años de vida 1.1 Revolución 1.2 Matrimonio e hijos 2 Referencias 3 Enlaces externos Primeros años de vida [ editar]

  2. Princess Luise Amelie Stephanie of Baden (5 June 1811 – 19 July 1854). She was married on 30 November 1830 to Gustav, Prince of Vasa. Unnamed son (29 September 1812 – 16 October 1812). One theory suspects the dead unnamed child to be unrelated to her and her actual son (and therefore the hereditary prince) to be Kaspar Hauser.

    • 10 June 1811 – 8 December 1818
    • Pforzheim
    • Famille
    • Biographie
    • Bibliographie
    • Articles connexes
    • Liens Externes
    • Notes et Références

    Stéphanie est la fille aînée de Claude de Beauharnais (1756-1819), comte des Roches-Baritaud, et de sa première épouse Adrienne de Lezay-Marnésia (1768-1791). Membre de la maison de Beauharnais et parente par alliance de l'impératrice Joséphine (1763-1814), elle est adoptée, en 1806, par l'empereur Napoléon Ier (1769-1821) qui en fait une "princess...

    Enfance

    Née à Versailles en 1789, Stéphanie de Beauharnais perd sa mère deux ans plus tard. Son père, le comte des Roches-Baritaud, la confie alors à lady Bath, sa marraine, qui la place au couvent de Penthemont. Après la dissolution de l'institution, lady Bath remet l'enfant à deux anciennes religieuses, mesdames de Trélissac et de Sabatier, qui l'emmènent avec elles dans le Midi, d'abord à Castelsarrazin, puis à Périgueux et peut-être à Montauban[1]. À l'époque, le père de Stéphanie vit en émigrati...

    Adoption et mariage

    Après la Guerre de la Troisième Coalition, Napoléon (devenu empereur en 1804) décide d'unir les membres de sa famille aux vieilles dynasties européennes. Son beau-fils, Eugène de Beauharnais, est ainsi marié à la princesse Augusta-Amélie de Bavière en 1805. Or, celle-ci était déjà fiancée au grand-duc héritier Charles de Bade. Afin de consolider ses liens avec le Pays de Bade, Napoléon décide donc d'unir le prince Charles à l'une de ses parentes et choisit, pour lui, Stéphanie de Beauharnais[...

    Une princesse en butte à l'hostilité

    Arrivée à Karlsruhe avec ses trois amies, Annette de Mackau[N 2], Éléonore de Bourjolly[N 3] et Adèle Gruau, Stéphanie y subit l'hostilité de la cour, et en particulier de sa belle-mère, la margravine Amélie, née princesse de Hesse-Darmstadt[10]. Stéphanie découvre par ailleurs une dynastie largement divisée après le remariage du grand-duc Charles Ier de Bade avec sa maîtresse la comtesse de Hochberg. Les relations de la princesse française avec son mari, qui vit longtemps sous l'influence né...

    (fr) Françoise de Bernardy, Stéphanie de Beauharnais : fille adoptive de Napoléon et grande duchesse de Bade, Perrin, 1977 (ASIN B004ZSCS3U)
    (de) Rudolf Haas, Stephanie Napoleon : Grossherzogin Von Baden Ein Leben zwischen Frankreich und Deutschland 1789-1860, Mannheim, Südwestdeutsche Verlagsanstalt, 1976, 140 p. (ISBN 3-87804-038-5)
    (fr) Frédéric Masson, « Stéphanie de Beauharnais », dans Napoléon et les femmes, Borel, 1894 (lire en ligne), p.181-194
    Fernand Beaucour, « BEAUHARNAIS, Stéphanie de, (1789-1860), Princesse de Bade », sur http://www.napoleon.org, Fondation Napoléon, 2008 (consulté le 27 février 2014)
    Massa-Gille Geneviève, « Françoise de BERNARDY. Stéphanie de Beauharnais (1789-1860), fille adoptive de Napoléon, grande-duchesse de Bade. Paris, Librairie académique Perrin, 1977. In-8°, 361 pages...

    Références

    1. Portail du Premier Empire 2. Portail du Grand-duché de Bade 3. Portail de la monarchie

    • Leben
    • Trivia
    • Verwandtschaftsverhältnis zu Alexandre de Beauharnais
    • Nachkommen
    • Literatur
    • Einzelnachweise

    Stéphanie de Beauharnais wurde mitten in den Wirren der französischen Revolution als Tochter des Hauptmanns der königlichen Leibgarde Claude de Beauharnais und dessen Frau Claudine geboren. Die junge Mutter erkrankte nach der Geburt an Tuberkulose und floh mit der kleinen Stéphanie an die Riviera. Ihr Mann kümmerte sich um beide nicht und trat 1791...

    In einem Schrank der Sakristei der Kirche St. Stephanin Karlsruhe hängt ein Gewand von Stéphanie de Beauharnais, das zweimal im Jahr von einem Priester getragen wird, einmal am Sonntag Gaudete und das andere Mal am Sonntag Laetare.

    Stéphanies Großvater Claude de Beauharnais, Graf von Roches-Baritaud (1717–1784), ist der jüngere Bruder von François de Beauharnais, Marquis de la Ferté-Beauharnais (1714–1800). Dessen Sohn ist Alexandre de Beauharnais(1760–1794), der somit ein Onkel zweiten Grades von Stéphanie ist. Alexandre de Beauharnais war der erste Mann von Marie Josephe Ro...

    Luise (1811–1854) ⚭ 1830–1842 Erbprinz Gustav von Schweden(1799–1877)
    Sohn (*/† 1812), Erbgroßherzog von Baden
    Josephine (1813–1900) ⚭ 1834 Fürst Karl Anton von Hohenzollern-Sigmaringen(1811–1885)
    Alexander Maximilian Carl (1816–1817), Erbgroßherzog von Baden
    Rudolf Haas: Stephanie Napoleon. Grossherzogin von Baden. Ein Leben zwischen Frankreich und Deutschland 1789–1860. 2. überarbeitete Auflage. Suedwestdeutsche Verlagsanstalt, Mannheim 1978, ISBN 3-8...
    Rosemarie Stratmann-Döhler: Stephanie Napoleon, Grossherzogin von Baden. 1789–1860. Badisches Landesmuseum, Karlsruhe 1989, ISBN 3-923132-16-6(Ausstellungskatalog anlässlich der 200. Wiederkehr ihr...
    Friedrich von Weech: Stephanie. In: Allgemeine Deutsche Biographie(ADB). Band 36, Duncker & Humblot, Leipzig 1893, S. 95 f.
    ↑ Fritz Trautz: Zum Problem der Persönlichkeitsdeutung: Anläßlich das Kaspar-Hauser-Buches von Jean Mistler, in: Francia 2, 1974, S. 723
    ↑ Reinhard Heydenreuter: König Ludwig I. und der Fall Kaspar Hauser, in: Staat und Verwaltung in Bayern. Festschrift für Wilhelm Volkert zum 75. Geburtstag. Herausgegeben von Konrad Ackermannund Al...
  3. Stéphanie de Beauharnais is the 200th most popular nobleman (down from 194th in 2019), the 1,113th most popular biography from France (up from 1,150th in 2019) and the 32nd most popular French Nobleman. Stephanie de Beauharnais was the daughter of Alexandre de Beauharnais and Joséphine Tascher de la Pagerie.