Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 29.700 resultados de búsqueda
  1. Anuncios
    relacionados con: Émile Loubet
  2. 1 millón+ usuarios visitaron amazon.com.mx el mes pasado

    Ve los libros recomendados de tu género preferido. Envío gratis a partir de $599

  3. 100,000+ usuarios visitaron peoplelooker.com el mes pasado

    Explore Loubet's 1. Phone Number 2. Address 3. Email & More. Lookup Any Name - Try Today! Find Info You May Not See Elsewhere With Peoplelooker®. Easy Online Background Reports.

  4. 100,000+ usuarios visitaron mylife.com el mes pasado

    Report includes: Contact Info, Address, Photos, Court Records & Reviews

  1. Émile Loubet ( Marsanne, Drôme, 30 de diciembre de 1838 – Montélimar, Drôme, 20 de diciembre de 1929) fue un político y estadista francés, séptimo presidente de la República francesa (18 de febrero de 1899 – 18 de febrero de 1906) durante la Tercera República .

  2. Émile Loubet. Émile Loubet, c. 1900. Émile François Loubet ( French: [emil lubɛ]; 30 December 1838 – 20 December 1929) was the 45th Prime Minister of France from February to December 1892 and later President of France from 1899 to 1906. Trained in law, he became mayor of Montélimar, where he was noted as a forceful orator.

    • Biographie
    • Détail Des Mandats et Fonctions
    • Décorations
    • Voir aussi

    Famille

    Né le 30 décembre 1838[Note 1], Émile François Loubet est le fils cadet d'Augustin Loubet[Note 2] (1808-1882) et de Marie-Marguerite Nicolet (1812-1905), d'une famille de cultivateurs et d'édiles de la Drôme (le père du futur président est maire de Marsanne pendant 26 ans). Il a un frère aîné, Joseph-Auguste (1837-1916), médecin, et une sœur, Félicie (morte en 1892). Le 18 août 1869, à Montélimar, il épouse Marie-Louise Picard(1843-1925) qui lui donnera quatre enfants : Marguerite, Denis, Pau...

    Débuts en politique

    Républicain modéré, il fait la connaissance de Léon Gambetta pendant ses études de droit. Il entre en politique en intégrant le conseil municipal de Grignan en décembre 1868[2]. Après avoir été élu conseiller général de Montélimar le 18 juin 1870 puis maire le 29 septembre (mandat qu'il garde jusqu'à son élection de Président de la République)[1], il est élu député de la Drôme le 20 février 1876. Il siège à gauche de l'hémicycle de la Chambre des députés à partir du 20 février 1876. Le 18 jui...

    Parlementaire

    Émile Loubet fait la plus grande part de sa longue carrière politique au Sénat. Il y est élu en janvier 1885 et devient rapidement un acteur majeur de la gauche républicaine. À la Chambre haute, il s’inscrit au groupe de la gauche républicaine. Élu secrétaire en janvier 1887, il est rapporteur général du budget, à la commission des finances, lorsque, dans le premier ministère constitué après l’élection du président de la République Sadi Carnot, dans le cabinet de Pierre Tirard, il est chargé...

    À la présidence de la République

    1. 18 février 1899 - 18 février 1906 : président de la République française

    Au gouvernement

    1. 12 décembre 1887 - 3 avril 1888 : ministre des Travaux Publics dans le gouvernement Tirard 2. 27 février 1892 - 6 décembre 1892: président du Conseil, ministre de l'Intérieur 3. 6 décembre 1892 - 11 janvier 1893 : ministre de l'Intérieur du gouvernement Ribot

    Au Parlement

    1. 1876 - 1885 : député de la Drôme 2. 1885 - 1899 : sénateurde la Drôme 3. 1896 - 1899 : président du Sénat

    Grand-croix de la Légion d'honneur en 1899 et grand maître de l'ordrede 1899 à 1906 en tant que président de la République.
    Chevalier de l'ordre de l'Annonciade en 1901. Italie
    Chevalier de l’ordre de Saint-André en 1901. Empire russe
    Chevalier de l'ordre de la Toison d'or en 1902. Royaume d'Espagne

    Articles connexes

    1. Liste des maires de Montélimar 2. Liste des députés de la Drôme 3. Liste des sénateurs de la Drôme 4. Liste des chefs du gouvernement français 5. Liste des ministres français de l'Intérieur 6. Liste des présidents de la République française 7. Liste des présidents du Sénat français et des chambres assimilées 8. Marius Chambon, qui a peint un portrait d’Émile Loubet

    Sources

    Les papiers personnels d'Émile Loubet sont conservés aux Archives nationales sous la cote 473AP (« Répertoire des Archives nationales »[archive], sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le 23 novembre 2016).

    Bibliographie

    1. Thierry Cornillet, Émile Loubet ou La modération au pouvoir, Lyon, Les Grilles d'or, coll. « Pages d'histoire », 2008, 284 p. (ISBN 978-2-917886-04-5, notice BnF no FRBNF41489251). 2. Coll., Le Président Émile Loubet, Grenoble, Gratier, coll. « Le Dauphiné historique », 1900, 253 p. (notice BnF no FRBNF37266477) Le Président Émile Loubet[archive] sur Gallica. 3. Abel Combarieu, Sept ans à l’Élysée avec le président Loubet : de l'affaire Dreyfus à la conférence d'Algésiras, 1899-1906, Paris...

  3. Émile Loubet gracie le capitaine Dreyfus, qui avait été condamné de nouveau par le tribunal militaire, lors du procès de Rennes. Dans le parc du palais de l'Élysée, Émile Loubet préside le banquet des maires des communes de France à l'occasion du centenaire de la Première République.

  4. 16/12/2021 · Émile Loubet, statesman and seventh president of the French Third Republic, who contributed to the break between the French government and the Vatican (1905) and to improved relations with Great Britain. A lawyer, Loubet entered the Chamber of Deputies in 1876, championing the republican cause and

    • Biografie
    • Weblinks
    • Fußnoten

    Nach dem Studium der Rechtswissenschaft und lokal- und regionalpolitischen Funktionen in Montélimar, dessen Bürgermeister er auch war, saß Loubet, der einer wohlhabenden Bauernfamilie entstammte, 1876 bis 1885 als republikanischer Abgeordneter des Départements Drômein der französischen Deputiertenkammer. 1887 wurde er erstmals Regierungsmitglied als Minister für öffentliche Arbeiten. Vom 27. Februar bis zum 29. November 1892 fungierte er als Ministerpräsident. Seit 1885 Senator, wurde der linksbürgerliche und antiklerikale ranghohe Freimaurer 1896 zum Senatspräsidenten gewählt. Am 18. Februar 1899 wurde Loubet als Kandidat der Linken mit 483 von 812 gültigen Stimmen der Abgeordneten und Senatoren zum Staatspräsidenten Frankreichs als Nachfolger des im Amt verstorbenen Félix Faure gewählt. Sein Gegenkandidat Jules Mélineerhielt 279 Stimmen. In Loubets Amtszeit fällt sowohl die Festigung der Französisch-Russischen Allianz (1901 Besuch Zar Nikolaus II. in Paris, 1902 Gegenbesuch Loubet...

    Zeitungsartikel über Émile Loubet in der Pressemappe 20. Jahrhundert der ZBW – Leibniz-Informationszentrum Wirtschaft.

    ↑ Louis Begley: Der Fall Dreyfus: Teufelsinsel, Guantánamo, Alptraum der Geschichte.Frankfurt 2009, S. 183.

    • Biografia
    • Carriera Politica
    • Presidente Della Repubblica
    • Collegamenti Esterni

    Émile François Loubet è il terzo ed ultimo figlio di Augustin Loubet (1808-1882) e Marie-Marguerite Nicolet (1812-1905), proveniente da una famiglia di contadini e costruttori edili di Drôme (il padre del futuro presidente è stato sindaco di Marsanneper 26 anni). Ha un fratello maggiore, Joseph-Auguste (1837-1916), medico e una sorella, Félicie (deceduta nel 1892). La moglie, Marie-Louise Picard (1843-1925), era la figlia di Louis-Philibert Picard, ricco proprietario di negozi di ferramenta, e di Philippine Coste, figlia a sua volta di Matthieu Coste, sindaco di Marsanne. Da lei ebbe quattro figli: Marguerite (1870-1964), attivista e organizzatrice per l'infanzia, Joseph (1871-1873), Paul Auguste (1874-1948) e Émile (1892-1916), entrambi avvocati. La figlia stessa andò in sposa ad un ricco avvocato, Humbert de Soubeyran de Saint-Prix (1866-1916), che nel 1913 diventò consigliere della Corte d'appello di Parigi.

    Laureato in legge, dopo la fine della Guerra franco - prussiana, che aveva causato la caduta dell'imperatore Napoleone III e l'instaurazione della Terza Repubblica francese, Émile Loubet si dedicò presto alla carriera politica, venendo eletto deputato nel 1876, sedendo tra le file dei moderati. Loubet a questo punto intraprese una rapida carriera politica: senatore nel 1885, fu presidente del Consiglio dal 27 febbraio al 6 dicembre 1892, presidente del Senato dal 1896 al 1899 e infine, il 18 febbraio 1899fu eletto presidente della Repubblica francese.

    Il mandato presidenziale di Loubet fu segnato da un'intensa vita diplomatica con i Paesi confinanti in politica estera, mentre all'interno dalla fine delle tensioni sociali scoppiate ad opera dell'Affare Dreyfus. Il presidente infatti, nel settembre del 1899 concesse la grazia presidenziale ad Alfred Dreyfus, l'ufficiale ebreo ingiustamente accusato di spionaggio a favore della Germania, in un clima di campagna antisemita fomentato dai circoli politici più reazionari. Più conosciuta è invece la sua politica diplomatica: nel marzo del 1899 delimitò con la Gran Bretagna le zone di influenza coloniale dei due paesi in Africa dopo la crisi di Fascioda. Loubet migliorò anche i rapporti, in precedenza tesi, con l'Italia, con la quale nel dicembre del 1900 concluse un accordo in base al quale riconosceva al governo di Roma le mire espansionistiche sulla Libia, in cambio del riconoscimento del protettorato francese sul Marocco. Il miglioramento dei rapporti franco - italiani continuò negli...

    Émile Loubet, in Dizionario di storia, Istituto dell'Enciclopedia Italiana, 2010.
    Émile Loubet, su sapere.it, De Agostini.
    (EN) Émile Loubet, su Enciclopedia Britannica, Encyclopædia Britannica, Inc.
  1. Anuncios
    relacionados con: Émile Loubet
  2. 1 millón+ usuarios visitaron amazon.com.mx el mes pasado

    Ve los libros recomendados de tu género preferido. Envío gratis a partir de $599

  3. 100,000+ usuarios visitaron peoplelooker.com el mes pasado

    Explore Loubet's 1. Phone Number 2. Address 3. Email & More. Lookup Any Name - Try Today! Find Info You May Not See Elsewhere With Peoplelooker®. Easy Online Background Reports.

  4. 100,000+ usuarios visitaron mylife.com el mes pasado

    Report includes: Contact Info, Address, Photos, Court Records & Reviews