Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 414.000 resultados de búsqueda

  1. Émile Loubet ( Marsanne, Drôme, 30 de diciembre de 1838 – Montélimar, Drôme, 20 de diciembre de 1929) fue un político y estadista francés, séptimo presidente de la República francesa (18 de febrero de 1899 – 18 de febrero de 1906) durante la Tercera República . Índice 1 Biografía 1.1 Primeros años 1.2 Carrera política

  2. 27 de dic. de 2022 · Émile Loubet, (born Dec. 31, 1838, Marsanne, Fr.—died Dec. 20, 1929, Montélimar), statesman and seventh president of the French Third Republic, who contributed to the break between the French government and the Vatican (1905) and to improved relations with Great Britain. A lawyer, Loubet entered the Chamber of Deputies in 1876, championing the ...

    • The Editors of Encyclopaedia Britannica
  3. Émile François Loubet was the 45th Prime Minister of France from February to December 1892 and later President of France from 1899 to 1906. Trained in law, he became mayor of Montélimar, where he was noted as a forceful orator. He was elected to the Chamber of Deputies in 1876 and the Senate in 1885. He was appointed as a Republican minister under Carnot and Ribot. He was briefly Prime Minister of France in 1892. As President, he saw the successful Paris Exhibition of 1900, and ...

  4. Émile, François Loubet was born in Marsanne (Drôme Department) to a family of farmers. He studied law and earned his doctorate in Paris and became a member of the Montélimar Bar in April 1865. 18 August 1869 He married Marie-Louise Picard. 18 June 1870 He was elected Marsanne Departmental Councillor. October 1871-1883

    • Biographie
    • Détail Des Mandats et Fonctions
    • Hommages et Postérité
    • Voir aussi

    Famille

    Né le 30 décembre 1838[Note 1], Émile François Loubet est le fils cadet d'Augustin Loubet[Note 2] (1808-1882) et de Marie-Marguerite Nicolet (1812-1905), d'une famille de cultivateurs et d'édiles de la Drôme. Le père du futur président est maire de Marsanne pendant 26 ans[1]. Il a un frère aîné, Joseph-Auguste (1837-1916), médecin, et une sœur, Félicie (morte en 1892). Le 18 août 1869, à Montélimar, il épouse Marie-Louise Picard (1843-1925) qui lui donnera quatre enfants : Marguerite, Denis,...

    Débuts en politique et années au Parlement

    Républicain modéré, il fait la connaissance de Léon Gambetta pendant ses études de droit. Il entre en politique en intégrant le conseil municipal de Grignan en décembre 1868[4]. Après avoir été élu conseiller général de Montélimar le 18 juin 1870 puis maire le 29 septembre (mandat qu'il garde jusqu'à son élection de Président de la République)[3], il est élu député de la Drôme le 20 février 1876. Il siège à gauche de l'hémicycle de la Chambre des députés à partir du 20 février 1876[4]. Le 18...

    Ministre et président du Conseil

    Il est appelé par le président Carnot à la présidence du Conseil, responsabilité qu’il exerce de février à décembre 1892. Reconduit comme ministre de l’Intérieur dans le cabinet Ribot, le scandale de Panama dont il a tenté de freiner l'enquête en faisant pression sur le procureur général[5], conduit à son remplacement en janvier 1893.

    À la présidence de la République

    1. 18 février 1899 - 18 février 1906 : président de la République française

    Au gouvernement

    1. 12 décembre 1887 - 3 avril 1888 : ministre des Travaux Publics dans le gouvernement Tirard 2. 27 février 1892 - 6 décembre 1892: président du Conseil, ministre de l'Intérieur 3. 6 décembre 1892 - 11 janvier 1893 : ministre de l'Intérieur du gouvernement Ribot

    Au Parlement

    1. 1876 - 1885 : député de la Drôme 2. 1885 - 1899 : sénateurde la Drôme 3. 1896 - 1899 : président du Sénat

    Décorations

    1. Grand-croix de la Légion d'honneur en 1899 et grand maître de l'ordrede 1899 à 1906 en tant que président de la République. 2. Chevalier de l'ordre de l'Annonciade en 1901. Italie 3. Chevalier de l’ordre de Saint-André en 1901. Empire russe 4. Chevalier de l'ordre de la Toison d'or en 1902. Royaume d'Espagne 5. Chevalier de l'ordre du Lion norvégien en 1904. Norvège 6. Ordre de la Dynastie Chakri en 1902. Thaïlande 7. Ordre du Séraphin en 1899. Suède

    Hommages posthumes

    L'association Émile-Loubet promeut la mémoire d'Émile Loubet et le patrimoine qui lui est lié[10].

    Sources

    Les papiers personnels d'Émile Loubet sont conservés aux Archives nationales sous la cote 473AP (« Répertoire des Archives nationales », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le 23 novembre 2016).

    Bibliographie

    1. Thierry Cornillet, Émile Loubet ou La modération au pouvoir, Lyon, Les Grilles d'or, coll. « Pages d'histoire », 2008, 284 p. (ISBN 978-2-917886-04-5, BNF 41489251). 2. Coll., Le Président Émile Loubet, Grenoble, Gratier, coll. « Le Dauphiné historique », 1900, 253 p. (BNF 37266477) Le Président Émile Loubet sur Gallica. 3. Abel Combarieu, Sept ans à l’Élysée avec le président Loubet : de l'affaire Dreyfus à la conférence d'Algésiras, 1899-1906, Paris, Hachette, 1932 (BNF 35770072). 4. Jea...

    Articles connexes

    1. Liste des maires de Montélimar 2. Liste des députés de la Drôme 3. Liste des sénateurs de la Drôme 4. Liste des chefs du gouvernement français 5. Liste des ministres français de l'Intérieur 6. Liste des présidents de la République française 7. Liste des présidents du Sénat français et des chambres assimilées 8. Marius Chambon, qui a peint un portrait d’Émile Loubet

  5. 31 décembre 1838 Naissance d'Émile, François Loubet, à Marsanne (Drôme) d'une famille de cultivateurs. Il étudie le droit, obtient son doctorat à Paris et s'inscrit en avril 1865 au barreau de Montélimar. 18 août 1869 Mariage avec Marie-Louise Picard 18 juin 1870 Élu conseiller général de Marsanne Octobre 1871-1883 Conseiller général de Grignan

  6. El Fallo (o Laudo) Loubet fue una sentencia arbitral dictada el 11 de septiembre de 1900 por el entonces presidente de francés Émile Loubet en la ciudad de Rambouillet ( Francia) con el objetivo de resolver las diferencias limítrofes entre las Repúblicas de Colombia y Costa Rica. 1 2 3 Índice 1 Antecedentes 2 Sentencia y trazado de límites