Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 81.100.000 resultados de búsqueda

  1. André Masséna fue un militar francés de alta graduación de los siglos XVIII y XIX. Nació en Niza, ciudad que por entonces formaba parte del Principado de Cerdeña. Era hijo de un pequeño comerciante local, Jules Masséna, y de su esposa Marguerite Fabré. Su padre realizaba numerosas transacciones en Italia, por lo que su educación se orientó desde un primer momento para que pudiese dirigir el negocio familiar. Sin embargo, su padre falleció cuando él contaba solo con ...

  2. André Masséna, Prince of Essling, Duke of Rivoli was a French military commander during the French Revolutionary Wars and the Napoleonic Wars. He was one of the original 18 Marshals of the Empire created by Napoleon I, with the nickname l'Enfant chéri de la Victoire. Many of Napoleon's generals were trained at the finest French and European military academies, however Masséna was among those who achieved greatness without the benefit of formal education. While those of noble ...

  3. Biografia de André Masséna André Masséna (Niza, 1758-París, 1817) Militar francés. Fue uno de los colaboradores más eficaces y competentes de Napoleón. Se distinguió especialmente en las batallas de Rivoli (1797), Zurich (1799), Essling (1809) y Wagram (1809).

    • Biographie
    • Considérations
    • Publications
    • Mariage et Descendance
    • Hommages
    • Sources
    • Voir aussi

    Ancien Régime

    Fils de Jules César Masséna et de Catherine Fabre, André Masséna naît le 6 mai 1758 à Nice, dans le comté du même nom, il a pour nom de baptême Andrea Massena et est baptisé le 6 en la cathédrale Sainte-Réparate par le chanoine Ignazio Cacciardi. Sa famille, originaire du Piémont et installée depuis au moins trois siècles dans la vallée de la Vésubie, possède des terres à Levens, situé dans l'arrière-pays de Nice. Son père, après avoir servi un temps dans l'armée, devient marchand de vin puis...

    Guerres de la Révolution française

    Il participe à la première campagne du Piémont dans les armées de la République. Son bataillon est affecté à l'armée du Var commandée par le général Jacques Bernard d'Anselme, dans une brigade comprenant aussi le 3e bataillon du Var, le 1er bataillon de l'Hérault et un escadron de dragons. Masséna se forge rapidement une réputation de chef soucieux de la discipline et de l'entretien de son unité. Le général d'Anselme pénètre dans la ville de Nice le 29 septembre 1792 à la tête des troupes fra...

    Sous les ordres de Bonaparte en Italie

    — Proclamation du général Masséna à ses troupes avant la bataille de Rivoli[28]. Masséna, alors âgé de 37 ans et à la réputation déjà bien établie, semble tout désigné pour succéder à Schérer au commandement en chef de l'armée d'Italie. C'est donc avec scepticisme qu'il accueille la nomination à ce poste du général Napoléon Bonaparte, de dix ans son cadet, davantage connu pour ses influentes relations dans les cercles parisiens que pour son expérience des champs de bataille. D'abord hostiles...

    Capacités militaires

    — Jugement de Napoléon sur Masséna à Sainte-Hélène[116]. Figurant parmi les meilleurs et les plus célèbres généraux de la Révolution et de l'Empire, Masséna révèle sur le champ de bataille d'incontestables talents de stratège et de tacticien[117]. Sa carrière militaire forme un cas unique chez les maréchaux de Napoléon[118] et rares sont les chefs de guerre européens à pouvoir prétendre à un niveau de réussite comparable à celui de Masséna. Cette renommée, ajoutée à ses nombreux faits d'armes...

    Personnalité

    Si les talents guerriers de Masséna ont fait l'objet de commentaires élogieux, ceux-ci sont toutefois sérieusement entachés par sa cupidité et son goût du pillage[129]. L'historien John R. Elting écrit qu'« en dehors de son métier de soldat, il n'avait que deux passions : l'argent et les femmes »[130]. Il est en effet connu dans toute l'armée comme un pillard insatiable, avare et soucieux de s'enrichir sur les biens matériels ; lors de la première campagne d'Italie, certaines villes et région...

    Masséna est l'auteur d'un ouvrage intitulé Mémoire de M. le Maréchal Masséna, sur les événements qui ont eu lieu en Provence, pendant les mois de mars et d'avril 1815, édité en 1816 chez Delaunay[154]. Ses Mémoires, publiés entre 1849 et 1850, ont en fait été rédigés par le général Jean-Baptiste-Frédéric Koch[155],[156]. Ils ont fait l'objet d'une ...

    Le 10 août 1789, il épouse Anne Marie Rosalie Lamare (1765–1829), fille d'un maître en chirurgie d'Antibes[157],[158]. L'épouse est décrite par Louis Chardigny comme une « bonne bourgeoise, correcte, bien en chair, fort occupée de son intérieur et très près de ses intérêts »[159]. Le couple a quatre enfants[158]: 1. Marie Anne Élisabeth Masséna (8 ...

    Iconographie

    Une médaille posthume à l'effigie de Masséna a été exécutée par le graveur Louis Jaley, artiste lié à la franc-maçonnerie. Un exemplaire en est conservé au musée Carnavalet(ND 0358). Une statue en son honneur a été inaugurée à Nice, le 15 août 1869 (statue de Masséna). Elle est l'œuvre du sculpteur Albert-Ernest Carrier-Belleuse.

    En musique

    Henri Kling composa en 1887 Le Maréchal Masséna, une marche pour orchestre d'harmonie (op. 426). Celle-ci fait partie d'une série consacrée également au Général Hoche, au Général Marceau (1884), et au Général Kléber(1887).

    Les papiers personnels d'André Masséna sont conservés aux Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine, sous la cote 304Mi [311AP] : Inventaire du fonds[archive].

    Bibliographie

    1. Stéphane Béraud, Bonaparte en Italie : naissance d'un stratège, 1796-1797, Paris, Bernard Giovanangeli Éditeur, 2008, 95 p. (ISBN 978-2-7587-0018-0). 2. Louis Chardigny, Les maréchaux de Napoléon, Paris, Tallandier, coll. « Bibliothèque napoléonienne », 1977, 495 p. (ISBN 2-235-01609-X). 3. Frédéric Hulot, Le maréchal Masséna, Paris, Pygmalion, janvier 2005, 345 p. (ISBN 2-85704-973-0). 4. Frédéric Hulot, « Le maréchal Masséna », dans Les grands maréchaux de Napoléon, Pygmalion, 2013, 1706...

    Articles connexes

    1. Familles subsistantes de la noblesse française 2. Les Lignes de Wellington

    Liens externes

    1. Ressources relatives aux beaux-arts : 1.1. (en) British Museum 1.2. (en) National Portrait Gallery 2. Ressource relative à la vie publique : 2.1. Base Sycomore 3. Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes : 3.1. Brockhaus Enzyklopädie[archive] 3.2. Deutsche Biographie[archive] 3.3. Dictionnaire historique de la Suisse[archive] 3.4. Dizionario biografico degli italiani[archive] 3.5. Dizionario di Storia[archive] 3.6. Enciclopedia italiana[archive] 3.7. Encyclopædia Britan...

    • Kindheit und Jugend
    • Anfänge Der militärischen Karriere
    • Aufstieg während Der Revolutionskriege
    • Kriege in Italien und Der Schweiz
    • Marschall Des Kaiserreichs
    • Die Letzten Jahre
    • Familie und Nachkommen
    • Masséna Als Freimaurer
    • Einzelnachweise
    • Literatur

    Masséna war der Sohn einer italienischen Familie von Kleinbauern, die ursprünglich aus dem Piemont stammte und die sich in den 1740er Jahren in Nizza niederließ. Sein Vater Giulio Cesare Massena war ein Winzer und Weinhändler, seine Mutter, Cathrine Fabre entstammte einer kleinbürgerlichen Familie aus der Stadt Nizza. Die Herkunft des Namens Massén...

    Nachdem er den Dienst bei der Marine quittiert hatte, begann Masséna 1775 seine militärische Laufbahn zuerst als einfacher Soldat und ab 1783 als Caporal im Italienischen Regiment der königlichen französischen Armee (Régiment de Royal-Italien). In diese Zeit fällt auch sein Beitritt zu der Loge der Freimaurer, die in seinem Regiment aktiv war. Da M...

    Bei Beginn der Französischen Revolution war Massena Adjutant in der Garde Nationale. Mit der Bildung der neuen revolutionären französischen Armee trat er aus der Garde aus und in die neue Truppe ein, wo er innerhalb eines Jahres eine steile Karriere hingelegt hatte: Bereits zwei Jahre später, am 22. August 1793 wurde er für seine Verdienste im Kamp...

    Nachdem in Rom am 15. Februar 1798 die Römische Republikausgerufen wurde, ernannte das Direktorium André Masséna zum Kommandeur der neuen Römischen Armee. Allerdings führte sein hartes Regiment in Verbund mit Ausplünderung der einheimischen Bevölkerung und starker persönlicher Bereicherung der französischen Offiziere sehr schnell zu Unmutsäußerunge...

    Am 19. Mai 1804 wurde Masséna von Napoleon in den Rang eines Maréchal d’Empire erhoben und war damit auf der sogenannten Ersten Marschallsliste einer von vierzehn neu ernannten Marschällen. Im Dritten Koalitionskrieg erhielt Masséna am 30. August 1805 erneut den Oberbefehl über die französische Italienarmee. Dank seines militärischen Geschicks besi...

    Nach der Absetzung Napoleons und der Übernahme der Herrschaft durch den Bourbonen-König Ludwig XVIII. wurde Masséna zwar erlaubt, sein beträchtliches Vermögen zu behalten, allerdings wollte man ihn in Paris nicht sehen, so dass er gezwungen war, den Gouverneursposten in dem VIII. Militärdistrikt in Marseille zu übernehmen. Während der Herrschaft de...

    Mit seiner Frau Anne Marie Rosalie Lamare (1765–1829) hatte Masséna vier Kinder: 1. Marie Anne Élisabeth (1790–1794) 2. Prosper (1793–1821) 3. Victoire Thècle (1794–1857) 4. François Victor(1799–1863)

    André Masséna war ein langjähriges Mitglied der Freimaurer und Logenmeister der Feldloge Parfaite amitie. Die Großloge Grand Orient de France führt in ihren Unterlagen, dass diese Loge im Regiment Royal Italiengegründet wurde.

    ↑ https://www.treccani.it/enciclopedia/andrea-massena_(Dizionario-Biografico)/
    ↑ https://napoleoninpiedmont.weebly.com/the-leaders.htmlNapoleon in Piedmont
    ↑ https://www.napoleon.org/en/history-of-the-two-empires/articles/les-massena-et-nice/
    David G. Chandler (Hrsg.): Napoleon’s Marshals. Weidenfeld and Nicolson, London 1987, ISBN 0-297-79124-9.
    Louis Chardigny: Les Maréchaux de Napoléon. Tallandier, Paris 1977, ISBN 2-235-00143-2.
    Piero Crociani: Massena, Andrea. In: Mario Caravale (Hrsg.): Dizionario Biografico degli Italiani (DBI). Band 71: Marsilli–Massimino da Salerno.Istituto della Enciclopedia Italiana, Rom 2008.
    Frédéric Hulot: Le Maréchal Masséna. Flammarion, Paris 2005, ISBN 2-85704-973-0.
  4. André Masséna (în italiană Andrea Massena; n. 6 mai 1758, Nisa, Regatul Sardiniei – d. 4 aprilie 1817, Paris, Franța), duce de Rivoli, prinț de Essling, a fost un general francez al perioadei revoluționare și mareșal al Primului Imperiu, pair al Franței.