Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 3.670.000.000 resultados de búsqueda

  1. Armand Augustin Louis de Caulaincourt, marqués de Caulaincourt ( 9 de diciembre de 1773 - 19 de febrero de 1827) fue un general y diplomático francés, proveniente de una familia noble. Biografía [ editar] A los 15 años entró al ejército, pero no llegó a altos puestos.

  2. Armand-Augustin-Louis de Caulaincourt, Duke of Vicenza [1] ( French pronunciation: [kolɛ̃kuʁ], 9 December 1773 – 19 February 1827), was a French military officer, diplomat and close advisor to Napoleon I. [2] Contents 1 Early life and family 2 Military career 3 Diplomatic career 3.1 Russian campaign 3.2 Return to France 4 Later life 5 Memoir

  3. Armand Augustin Louis de Caulaincourt, duque de Vicenza (9 de diciembre de 1773-19 de febrero de 1827) fue un general y diplomático francés. Él era el hijo del Marqués Gabriel Louis de Caulaincourt. Armand de Caulaincourt nació en una familia noble en la ciudad del mismo nombre, en la región francesa de Picardía.

    • Overview
    • Early life
    • Military career

    Armand-Augustin-Louis, Marquis de Caulaincourt, Duke of Vicenza (9 December 1773 – 19 February 1827) was a French soldier, diplomat, grand officer of the Grand Orient de France and close personal aide to Napoleon Bonaparte.

    Armand de Caulaincourt was the eldest son of Louis Gabriel de Caulaincourt, the Marquis de Caulaincourt, a nobleman and general officer in the army. Born in Caulaincourt, Aisne in the French region of Picardy, he began service in the army at the age of 15, serving as an aide to his father.

    By the time of the declaration of war in 1792 Caulaincourt had been promoted to captain and was serving as an adjutant on the staff of his uncle, Harville. His lineage as a noble made him suspect by the revolutionaries, causing Caulaincourt to volunteer to serve in the French Garde Nationale in Paris as a common soldier. While on his way to join hi...

    • Biographie
    • Regards Contemporains et Postérité
    • Descendance
    • Œuvres
    • Honneurs et Décorations
    • Notes et Références
    • Annexes

    Jeunesse et engagement dans l'armée

    Né le 9 décembre 1773 à Caulaincourt, dans le Vermandois, Armand Augustin Louis de Caulaincourt est l'aîné des cinq enfants (deux fils et trois filles[Note 1]) de Gabriel Louis, 4e marquis de Caulaincourt, officier général, et d'Anne Joséphine de Barandier de La Chaussée d'Eu. Tandis que les Caulaincourt figurent parmi les plus anciennes familles de la noblesse picarde, la famille d'Anne Joséphine, d'origine savoyarde, s'est élevée plus tardivement dans les rangs de la société française[a 1]....

    Aide de camp et séjour à Constantinople

    Sans emploi après le retour de son père à la vie civile, Armand de Caulaincourt se rend à Paris et s'engage le 1er juin 1792 dans la Garde nationale de son quartier, à la section de la Croix-Rouge[a 2]. Bien que la Garde ait principalement pour mission de maintenir l'ordre public, l'Assemblée nationale y effectue parfois des levées de volontaires pour renforcer les effectifs de l'armée de ligne. C'est ainsi que Caulaincourt rejoint le 24 août 1793 le bataillon de réquisition de Paris en garni...

    Retour en France et premiers commandements

    À son retour en France, en juin 1797, il est félicité par le ministre des Relations extérieures, Talleyrand, puis rendu à ses obligations militaires. Il rejoint le général d'Harville, inspecteur général de la cavalerie de l'Armée de Sambre-et-Meuse, en tant qu'aide de camp[a 5]. Caulaincourt est alors pleinement satisfait de son emploi, notamment en raison de son goût pour les tâches administratives mais aussi par les nombreux déplacements qu'il doit effectuer. Pour autant, sa promotion n'est...

    Personnalité

    Tout au long du règne de Napoléon, Caulaincourt est l'un de ses plus fidèles soutiens. En 1814, après la défaite française lors de la bataille de Paris, avec Maret, il est l'un des deux seuls ministres à rester auprès de Napoléon à Fontainebleau jusqu'à son abdication[31]. De même, il accepte immédiatement de reprendre son poste de ministre après le retour de l'Empereur lors des Cent-Jours[32]. Quel que soit le jugement que les historiens portent sur les actions et la personnalité de Caulainc...

    L'ennemi des royalistes

    La participation de Caulaincourt dans l'affaire du duc d'Enghien, bien qu'indirecte, lui vaut d'être la cible de critiques acerbes de la part des royalistes qui le condamnent presque unanimement[13]. D'autres se montrent plus mesurés, comme François-René de Chateaubriand qui, dans ses Mémoires d'outre-tombe, affirme que « Caulaincourt n'est coupable que d'avoir accepté le prix du sang »[36]. Les historiens et biographes de Caulaincourt se sont interrogés sur les raisons qui ont poussé Napoléo...

    La « trahison » de Caulaincourt ?

    En juin 1811, quand Napoléon rappelle son ambassadeur à Paris, il lui reproche avec véhémence de faire le jeu du tsar Alexandre en soutenant la paix et en affirmant qu'une opération militaire en Russie aurait des conséquences désastreuses. Pendant cette période de disgrâce, qui court jusqu'au déclenchement de la campagne de Russie en juin 1812, Caulaincourt entretient les relations avec ses amis russes et notamment le diplomate Charles Robert de Nesselrode, qui est alors conseiller d'ambassad...

    Armand de Caulaincourt épouse Adrienne de Carbonnel de Canisy le 24 mai 1814. Ils ont deux fils, Adrien, né le 13 février 1815, et Hervé, né le 23 mars 1819. Ce dernier meurt sans postérité en 1865, tandis que son frère aîné n'a que trois filles, si bien que le titre de duc de Vicence accordé par l'empereur en 1808 s'éteint dès la deuxième générati...

    Armand de Caulaincourt est l'auteur de En traîneau avec l'Empereur, un récit tiré des quatorze jours et quatorze nuits qu'il passe avec Napoléon lors de leur retour en France depuis la Russie en 1812. Ce témoignage est réédité en 2002 par les éditions Arléa[42]. Par ailleurs, ses mémoires en trois volumes sont éditées à Paris en 1933 par Jean Hanot...

    Le nom d'Armand de Caulaincourt, de même que celui de son frère, est gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile[30]. Une rue de Paris, située dans le 18e arrondissement porte son nom[44]. Personnage important de l'Empire, Armand de Caulaincourt apparaît dans la littérature évoquant cette période. Il est l'un des personnages de la pièce Napoléon Bonap...

    Références

    1. Antoine d'Arjuzon, Caulaincourt : Le confident de Napoléon, 2012. 1. Autres références

    Bibliographie

    : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article. 1. « Armand de Caulaincourt », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition]. 2. « Armand de Caulaincourt », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]. 1. Antoine d'Arjuzon, Caulaincourt : Le confident de Napoléon, Paris, Perrin, 2012, 396 p. (ISBN 978-2-262-...

    Article connexe

    1. Famille de Caulaincourt

    Liens externes

    1. La correspondance et les rapports des ministres des Relations extérieures (dont Caulaincourt, 1813-1814) au Secrétaire d’État sous Napoléon Ier sont conservées aux Archives nationales(France). 2. Les archives des grands officiers (dont le grand écuyer) de la Maison de l’Empereur sous Napoléon Ier sont conservées aux Archives nationales (France). 3. Notices d'autorité : 3.1. Fichier d’autorité international virtuel 3.2. International Standard Name Identifier 3.3. CiNii 3.4. Bibliothèque nat...

  4. Armand-Augustin-Louis de Caulaincourt (1773-1827) General Armand-Augustin-Louis de Caulaincourt Aide-de-camp to Napoleon and notable ambassador to Moscow By Nathan D. Jensen Born: December 9, 1773 Place of Birth: Caulaincourt, Aisne, France Died: February 19, 1827 Place of Death: Paris, France Arc de Triomphe: CAULAINCOURT, L. on the west pillar

  5. 14/08/2021 · Armand Caulaincourt, or Armand Augustin Louis De Caulaincourt interesting facts are quite knowledgeable and full of surprises. Armand, marquis de Caulaincourt, born on December 9, 1773, Caulaincourt, France, and died on February 19, 1827, Paris was a French commander, diplomat, and eventually foreign minister during Napoleon’s reign.