Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 300.000.000 resultados de búsqueda

  1. Jean Casimir-Perier (París, 8 de noviembre de 1847 – París, 11 de marzo de 1907) fue presidente de Francia entre 1894 y 1895. Biografía. Nació en París hijo de Auguste Casimir-Perier y nieto de Casimir Pierre Perier, presidente del Consejo de ministros del rey Luis Felipe I.

  2. Jean Paul Pierre Casimir-Perier ( French: [ʒɑ̃ kazimiʁ pɛʁje]; 8 November 1847 – 11 March 1907) was a French politician who served as President of France from 1894 to 1895. Contents 1 Biography 2 Casimir-Perier's Ministry, 3 December 1893 – 30 May 1894 3 References 4 External links Biography [ edit]

  3. Jean Casimir-Perier. Político francés, fue quinto presidente de la Tercera república francesa. Biografía Nació en París, el hijo de Auguste Casimir-Perier y el nieto de Casimir Pierre Perier, el primer ministro de Louis Philippe. Entró en la vida pública como el secretario a su padre, que era el Ministro del Interior bajo la presidencia de Thiers.

  4. Jean Casimir-Périer, in full Jean-paul-pierre Casimir-périer, (born Nov. 8, 1847, Paris, France—died March 11, 1907, Paris), French politician and wealthy businessman who served brief and undistinguished terms as a premier and as the fifth president of the Third Republic.

    • Situation Personnelle
    • Parcours Politique
    • Détail Des Mandats et Fonctions
    • Décorations
    • Voir aussi

    Origines et jeunesse

    Jean Paul Pierre Casimir-Perier appartient à la noblesse et à la grande bourgeoisie parisienne. Il est l'arrière-petit-fils de Claude Perier, écuyer, anobli en 1778 comme conseiller-secrétaire du roi (en charge lors de l’abolition de la noblesse en 1790), l'un des banquiers fondateurs de la Banque de France ; le petit-fils de Casimir Perier[a] (1777-1832), président du Conseil sous la monarchie de Juillet. Il est le fils d'Auguste Casimir-Perier (1811-1876), ministre de l'Intérieur dans le go...

    Mariage et enfants

    Il épouse à Paris, dans le 7e arrondissement, le 17 avril 1873, sa cousine Hélène Perier avec qui il a deux enfants : Claude (17 septembre 1880-1915, mort pour la France) et Germaine (Mme Edmé Sommier, 24 septembre 1881 - 1968). Ni l'un ni l'autre de ces enfants ne laisse de descendance [4].

    Débuts

    Il entre dans la vie publique comme secrétaire de son père, ministre de l'Intérieur dans le ministère Thiers. En 1874, il est élu conseiller général de l'Aube, et envoyé par ce département à la Chambre des députés lors des élections législatives de 1876 et il est toujours réélu jusqu’à ce qu’il devienne président de la République. Malgré les traditions de sa famille, il rejoint le groupe des Républicains de gauche et est un des 363 qui s’opposent au Seize-Mai (1877). Il refuse de voter l'expu...

    Président du Conseil

    Quelques mois plus tard, la victoire des « progressistes » aux élections législatives lui dégage la route vers le pouvoir. Le président de la République, Sadi Carnot, le nomme président du Conseil le 3 décembre 1893. Casimir-Perier se fait longuement prier avant d'accepter le poste. Désireux d'écarter du pouvoir les radicaux comme les monarchistes, il décide de gouverner au centre droit, dans une majorité ouverte aux ralliés. Son gouvernement est constitué de républicains modérés traditionnel...

    Président de la République

    Casimir-Perier ne reste pas longtemps inactif puisqu'il retrouve aussitôt la présidence de la Chambre. Le 24 juin 1894, le président Carnot est assassiné à Lyon. Casimir-Perier apparaît comme un successeur plausible du président défunt, qui le considérait d'ailleurs comme son héritier. Mais il se montre très réticent à poser sa candidature, craignant le rôle de représentation qu'on lui ferait jouer à l'Élysée. Il se laisse finalement convaincre[5]. Le 27 juin 1894, soutenu par la droite, il e...

    À la présidence de la République

    1. 27 juin 1894 – 16 janvier 1895 : président de la République française

    Au gouvernement

    1. 1877-1879 : sous-secrétaire d'État à l'Instruction publique, aux Beaux-Arts et aux Cultes 2. 1883-1885 : sous-secrétaire d'État à la Guerre 3. 1893-1894 : président du Conseilet ministre des Affaires étrangères

    À la Chambre des députés

    1. 1876-1894 : député de Nogent-sur-Seine 2. 10 janvier – 3 décembre 1893 : président de la Chambre des députés 3. 2 – 27 juin 1894: président de la Chambre des députés

    Grand-croix de la Légion d'honneur en 1894 et grand-maître de la Légion d'honneurde 1894 à 1895 en tant que président de la République.

    Bibliographie

    1. Yvert Benoît (dir.), Premiers ministres et présidents du Conseil. Histoire et dictionnaire raisonné des chefs du gouvernement en France (1815-2007, Paris, Perrin, 2007, 916 p. 2. Jean-Paul Ollivier, Président de la République, Les 22 chefs d'État français, 1848-2002, Paris,, Reader's Digest, 2002, 208 p. 3. Serge Berstein, Chef de l'État : L'histoire vivante des 22 présidents à l'épreuve du pouvoir, Paris, Armand Colin, 2002, 272 p.

    Iconographie

    1. Jules-Clément Chaplain, médaille à l'effigie de Casimir-Perier (1894), en commémoration de son élection à la présidence de la République. Paris, musée Carnavalet.

    Articles connexes

    1. Château de Pont-sur-Seine 2. Famille Casimir-Perier

  5. Jean Paul Pierre Casimir-Perier, son of a minister in the Thiers Government, grandson of Prime Minister of Louis-Philippe was born in Paris. He conducted his secondary studies at Lycée Bonaparte, then earned a degree in Law and a degree in the Arts. He was Capitan of the Fourth Company of the First Battalion of the Mobiles of Aube (equipped at his ...

  6. Jean Casimir-Perier.Político francés, fue quinto presidente de la Tercera república francesa. Biografía