Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 32.400.000 resultados de búsqueda

  1. Jules Grévy (Mont-sous-Vaudrey; 15 de agosto de 1807 [nota 1] - Mont-sous-Vaudrey ; 9 de septiembre de 1891) fue un abogado y político francés, siendo el tercer presidente de la Tercera República Francesa, [nota 2] desde 1879 hasta 1887. Debió dimitir del cargo durante su segundo mandato consecutivo por el escándalo de las condecoraciones

    • 9 de septiembre de 1891 (84 años), Mont-sous-Vaudrey (Francia)
    • Patrice de Mac-Mahon
  2. en.wikipedia.org › wiki › Jules_GrévyJules Grévy - Wikipedia

    François Judith Paul Grévy, known as Jules Grévy, was a French lawyer and politician who served as President of France from 1879 to 1887. He was a leader of the Moderate Republicans, and given that his predecessors were monarchists who tried without success to restore the French monarchy, Grévy is considered the first real republican president of France. Born in a small town in the Jura department, Grévy moved to Paris where he initially followed a career in law before ...

    • 9 September 1891 (aged 84), Mont-sous-Vaudrey, France
    • Patrice de MacMahon
  3. Jules Grévy. (Mount-sous-Vaudrey, Jura, 1807- id ., 1891) Político francés. Líder de la oposición parlamentaria desde 1868, organizó la guardia nacional durante la guerra con Prusia, en cuya declaración estuvo en desacuerdo. Republicano moderado, fue presidente de la Asamblea Nacional reunida en Burdeos (febrero 1871) y de la Cámara de Diputados ...

  4. Jules Grévy. Fue presidente de Francia de 1879 hasta 1887 . Síntesis biográfica Nacido en una familia de convicciones republicanas, su ideal político es el de un poder impersonal ejercido por una asamblea.Tras cursar estudios, muy brillantes, se licencia en Derecho en París y se convierte en Abogado.

    • Patrice de Mac-Mahon
    • Marie François Sadi Carnot
    • Situation Personnelle
    • Ascension Politique
    • Mort et Obsèques
    • Franc-Maçonnerie
    • Décorations
    • Iconographie
    • Postérité
    • Bibliographie
    • Liens Externes

    Naissance, origines et famille

    François Judith Paul Grévy naît dans une famille aux convictions républicaines. Il est le frère d'Albert Grévy et de Paul Grévy.

    Mariage et descendance

    Il se marie le 29 août 1848 à Paris, avec Coralie Fraisse, fille d'un négociant tanneur de Narbonne. Ils ont une fille : Alice (1849 – 1938). Jules Ferry fut plus tard, le témoin du mariage de sa fille avec Daniel Wilson, en 1881.

    Études et formation

    Jules Grévy suit de brillantes études au collège de l'Arc à Dole. Mais lorsqu'en 1823 celui-ci est repris par les jésuites, son père le retire et l'inscrit au collège de Poligny. Il obtient une licence de droit à Paris et devient avocat. Il publie, en 1836, un recueil général de formules pour tous les actes judiciaires, Le Procédurier.

    Commissaire de la République

    Sa carrière politique débute en 1848 : il est alors nommé commissaire de la République dans le Jura par le gouvernement issu de la révolution de février, puis est élu député du Jura en avril de la même année, à l'Assemblée constituante. Lors des débats relatifs à l'élaboration de la Constitution, il propose « l'amendement Grévy », contre l'élection du président de la République au suffrage universel, sans succès[3]. Cet amendement montrait son refus de légitimer le pouvoir d'une seule personn...

    Sous le Second Empire

    En 1849, Jules Grévy est élu à l'Assemblée législative, puis vice-président de celle-ci. Le 2 décembre 1851, lors du coup d'État, il est arrêté, emprisonné à Mazas[4] puis libéré. Retourné au barreau, il est élu membre du conseil de l'ordre des avocats du Barreau de Parisen 1862, puis, en 1868, bâtonnier de l'ordre des avocats.

    Président de l'Assemblée nationale

    Jules Grévy revient en politique à la fin du Second Empire : élu député du Jura en 1868, il siège dans l'opposition. Il est hostile, avec Adolphe Thiers, à la déclaration de guerre contre la Prusse, en 1870. En février de l'année suivante, il est élu président de l'Assemblée nationale, jusqu'à sa démission en avril 1873. À l'élection présidentielle de 1873, non-candidat, il recueille une voix face au légitimiste Patrice de Mac Mahon.

    Jules Grévy meurt le 9 septembre 1891, à Mont-sous-Vaudrey, des suites d'une congestion pulmonaire, à l'âge de 84 ans[16]. Il reste le symbole de la mise en place des idées républicaines dans les institutions politiques. Il a imposé un style dans la manière d'exercer la fonction de président de la République. Des obsèques nationales ont lieu le 14 ...

    Franc-maçon, il a appartenu à la Loge d'Arras « La Constante Amitié », du Grand Orient de France[17].

    Grand-croix de la Légion d'honneur en 1879 et grand maître de la Légion d'honneur du 30 janvier 1879 au 2 décembre 1887en tant que président de la République.
    Chevalier de l'ordre de la Toison d'or en 1882. Royaume d'Espagne

    Une médaille à l'effigie de la République, œuvre du graveur Maximilien Louis Bourgeois, fut distribuée aux députés et aux sénateurs pour commémorer la réélection de Jules Grévy à la présidence de la République le 28 décembre 1885. L'exemplaire ayant appartenu à Henri Rochefort est conservé au musée Carnavalet(ND 5160). 1. 1880 : buste en marbre exp...

    Ayant reçu un spécimen d'une nouvelle espèce de zèbre, en 1882, il en fit don au Jardin des plantes. On nomma alors cette espèce « zèbre de Grévy».

    Jérôme Grévy, La République des opportunistes, 1870-1885, Paris, Perrin, coll. « Terre d'histoire », 1998, 415 p., 1 vol. (415 p.) : couv. ill. en coul. ; 24 cm (ISBN 2-262-01344-6, ISSN 1284-8131,...
    Dominique Frémy, Quid des présidents de la République et des candidats, Paris, R. Laffont, 1987, 717 p., 717 p.- p. de pl. (ISBN 2-221-05360-5, BNF 34965649).
    Alfred Colling (préf. Marc Desaché), La Prodigieuse histoire de la Bourse, Paris, S.E.F., 1949, In-8°, IX-423 p., pl., couv. ill. (BNF 32019370).
    Georges-Léonard Hémeret et Janine Hémeret (ill. Christine Hémeret), Les présidents : République française, Paris, Filipacchi, 1994, 237 p. : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 31 cm (I...
    Ressources relatives à la vie publique :
    Ressource relative aux beaux-arts :
    Ressource relative à la recherche :
    Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes :
  5. Jules Grévy, (born Aug. 15, 1807, Mont-sous-Vaudrey, Fr.—died Sept. 19, 1891, Mont-sous-Vaudrey), French Republican political figure whose term as president (1879–87) confirmed the establishment of the Third Republic (1870–1940) in France.

  6. Jules Grévy , político francés, cuarto presidente de la República Francesa (n. 1813) François Judith Paul Grévy (15 de agosto de 1807 - 9 de septiembre de 1891), conocido como Jules Grévy (pronunciación francesa: [ʒyl ɡʁevi]), fue un abogado y político francés que se desempeñó como presidente de Francia de 1879 a 1887, y fue uno de los líderes de la facción Republicana Moderada.