Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 14.200 resultados de búsqueda
  1. Laurent de Gouvion-Saint-Cyr ( Toul, Lorena, 13 de mayo de 1764 - Hyères, Var, 17 de marzo de 1830) fue un militar francés, conocido por su participación en las guerras revolucionarias francesas y las guerras napoleónicas.

  2. Laurent de Gouvion Saint-Cyr, 1st Marquis of Gouvion-Saint-Cyr ( French pronunciation: [loʁɑ̃ də ɡuvjɔ̃ sɛ̃ siʁ]; 13 April 1764 – 17 March 1830) was a French military commander in the French Revolutionary and Napoleonic Wars who rose to the rank of Marshal of the Empire. He is regarded as Napoleon 's finest commander in defensive warfare.

  3. Laurent de Gouvion-Saint-Cyr (13 de abril de 1764-17 de marzo de 1830) fue un general francés, Mariscal del Imperio y Conde del Imperio bajo Napoleón, Marqués bajo el reinado de Luis XVIII. de origen humilde, se distinguió por sus cualidades tácticas y estratégicas bajo el mando de Napoleón Bonaparte convirtiéndose en Mariscal del Imperio en 1812, tras su brillante victoria en la ...

  4. 24/03/2016 · Gouvion St. Cyr, de un grabado a partir de una pintura de J. Guerin. 1764 – El 13 de abril nace Laurent Gouvion Saint-Cyr, el hijo de un pequeño propietario y peletero de la localidad de Toul. Sus padres se separaron cuando el era aún muy joven por lo que desde una temprana edad al niño faltó la atención de una madre.

    • Biographie
    • Considérations
    • Titres
    • Décorations
    • Autres Fonctions
    • Publications
    • Annexes

    Origines et jeunesse

    Laurent Gouvion naît le 13 avril 1764 à Toul. Il est le fils de Jean-Baptiste Gouvion, tanneur de profession (à ne pas confondre avec son lointain cousin, le général Jean-Baptiste Gouvion) et d’une mère qui quitte le foyer familial quand il a trois ans. Il la revoit pour la dernière fois dans les années 1780 à Lyon. Ce manque est certainement à l’origine de ce caractère à la fois solitaire et sensible qu’il montre durant sa vie, accentué par les relations difficiles qu’il entretenait avec son...

    Période révolutionnaire

    Volontaire le 1er septembre 1792 au 1er bataillon de chasseurs républicains des Quatre-Nations également appelé bataillon de chasseurs de Paris, il ajoute alors à son nom pour se distinguer des autres celui de Saint-Cyr, porté par sa mère. Élu sous-lieutenant grâce à son instruction, il est capitaine le 1er novembre au 9e bataillon des Fédérés Nationaux, adjoint de l'adjudant-général du génie Simon François Gay de Vernon le 1er février 1793, puis chef de bataillon et chef-d'état-major du géné...

    Premier Empire

    N'ayant manifesté aucune adhésion à l'Empire, il est éliminé de la liste des maréchaux à la surprise de nombreux militaires. Cependant, il est nommé colonel général des cuirassiers le 6 juillet 1804 et grand aigle de la Légion d'honneur le 2 février 1805. Toujours en poste en Italie, il est présent lors du couronnement de Napoléon à Milan en mai 1805. Chef de l'aile gauche de l'armée, il bat le prince de Rohan qui est fait prisonnier le 23 novembre à Castel Franco (en). À la tête de l’armée d...

    — Jacques Jourquin[5]. Remarquable tacticien, Gouvion-Saint-Cyr demeure invaincu sur le champ de bataille[5]. Sa biographe Christiane d'Ainval écrit : « Napoléon mis à part, Gouvion-Saint-Cyr apparaît comme le plus intellectuel et probablement le plus intelligent des chefs militaires de son époque. Ses contemporains ont été unanimes à louer sa comp...

    Conseillers d’État à la section de la Guerre (septembre 1800 – février 1801 ; août 1802 – mai 1803 ; 14 avril 1811 – 8 février 1812)
    Ambassadeur extraordinaire auprès de Lucien Bonaparte à Madrid chargé des opérations des troupes françaises et espagnoles (4 février 1801)
    Ministre d'État et membre du Conseil privé (24 septembre 1815)
    Journal des opérations de l'Armée de Catalogne en 1808 et 1809, 1824[3]
    Mémoires sur les campagnes du Rhin et de Rhin-et-Moselle de 1792 à la paix de Campo-Formio, 2 volumes, 1829[3]
    Mémoires pour servir l'histoire militaire sous le Directoire, le Consulat et l'Empire, 4 volumes, 1831 (publiés par Cournot°[3]

    Sources et bibliographie

    1. « Laurent de Gouvion-Saint-Cyr », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition] 2. «Un Maréchal lorrain en 1812», Pays lorrain, Nancy, 20 novembre 1908, no11. 3. Christiane d'Ainval (préf. Jean Tulard), Gouvion Saint-Cyr : soldat de l'an II, maréchal d'Empire, réorganisateur de l'armée, Copernic, 1981, 298 p. (ISBN 9782859840686). 4. Banc Jean-Claude, Dictionnaire des Maréchaux de Napoléon, Pygmalion, Paris,...

    Articles connexes

    1. Maréchal d'Empire 2. Guerres napoléoniennes 3. Château de Reverseaux

    Liens externes

    1. Notices d'autorité : 1.1. Fichier d’autorité international virtuel 1.2. International Standard Name Identifier 1.3. Bibliothèque nationale de France (données) 1.4. Archives nationales (France) 1.5. Système universitaire de documentation 1.6. Bibliothèque du Congrès 1.7. Gemeinsame Normdatei 1.8. Bibliothèque nationale d’Espagne 1.9. Bibliothèque royale des Pays-Bas 1.10. Bibliothèque nationale de Pologne 1.11. Bibliothèque nationale de Pologne 1.12. Bibliothèque universitaire de Pologne 1....

  5. Laurent de Gouvion-Saint-Cyr (Toul, Lorena, 13 de mayo de 1764 – Hyères, Var, 17 de marzo de 1830) fue un militar francés, ascendido a mariscal del Imperio en 1812. Fue nombrado primer marqués de Gouvion-Saint-Cyr en 1817, bajo el reinado de Luis XVIII. Ingresó como voluntario en un batallón de cazadores republicanos en 1792.

  6. Laurent de Gouvion Saint-Cyr (13 April 1764-17 March 1830) was a Marshal of the Empire of the First French Empire under Emperor Napoleon I. Saint-Cyr was one of the last men appointed to the rank of Marechal during the Napoleonic Wars, gaining his rank after the 1813 Battle of Dresden . Biography Saint-Cyr in battle