Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 107.000 resultados de búsqueda

  1. Nicolas Charles Oudinot (Bar-le-duc, 25 de abril de 1767-París, 13 de septiembre de 1847), Duque de Reggio y Mariscal de Francia, fue un militar francés. Procedente de una familia burguesa de Lorena, nació en la localidad de Bar-le-duc.

  2. Nicolas Charles Oudinot, 1st Count Oudinot, 1st Duke of Reggio (25 April 1767 in Bar-le-Duc – 13 September 1847 in Paris), was a Marshal of the Empire. He is known to have been wounded 34 times in battle, being hit by artillery shells, sabers, and at least twelve bullets over the course of his military career.

    • Biographie
    • Souvenirs Historiques
    • Mariage et Descendance
    • Liste Des Ducs de Reggio
    • Publications
    • Hommages
    • Annexes

    Origines et jeunesse sous l'Ancien Régime

    Né le 25 avril 1767 à Bar-le-Duc, capitale du duché de Bar, annexé depuis peu par le royaume de France (actuellement dans le département de la Meuse), Nicolas-Charles Oudinot, fils de Nicolas Oudinot et de Marie Anne Adam, est issu de la petite bourgeoisie meusienne. Son père est artisan-brasseur. Après des études dans sa ville natale puis à Toul, il s'engage dans le régiment du Médocde 1784 à 1787 où il obtient le rang de sergent. Il le quitte au bout de quelques années. Revenu à la vie civi...

    Révolution française

    Il reprend du service quand éclate la Révolution et il est nommé second lieutenant-colonel du 3e bataillon de volontaires de la Meuse en 1791. Il se distingue en septembre 1792 par une belle défense d'une attaque prussienne du château de Bitche et reçoit la première blessure de sa carrière. Il fait 700 prisonniers. Il obtient le commandement du 2e bataillon du 2e régiment d'infanterie (ci-devant Picardie) dont le colonel venait d'émigrer[3] puis celui de la 4e demi-brigade de première formati...

    Le Premier Empire

    Il fait la sélection des soldats pour former une division de grenadiers dans le corps de Lannes qui est surnommée « la colonne infernale ». Il faut peu de temps à ces soldats d'élite pour être connus sous le nom de « grenadiers d'Oudinot ». Grand aigle de la Légion d'honneur en 1805, il part du camp de Boulogne à la tête de 8 000 grenadiers, s'empare de Vienne comme en passant, au bout de 45 jours de marche, se présente au pont du Danube que défendent 180 pièces de canon, arrache la mèche du...

    Les papiers personnels du maréchal Nicolas-Charles Oudinot sont conservés aux Archives nationales sous la cote 206AP[10]. Les papiers de commandement correspondant à la carrière militaire du maréchal, ainsi que de la correspondance privée, sont conservés par le Service historique de la Défense, au sein du fonds des archives du maréchal Oudinot, sou...

    Ses quatre fils et deux de ses gendres sont militaires (Pierre Claude Pajol et Guillaume Latrille de Lorencez). Marié une première fois, le 15 septembre 1789, à Bar-le-Duc, avec Charlotte Derlin (1768-1810), "sans fortune, effacée et malade"[11], il a sept enfants : 1. Marie Louise Oudinot de Reggio (1790-1832) mariée à Pierre Claude Pajol, général...

    Nicolas-Charles Oudinot (1767-1847) ;
    Charles Oudinot (1821-1889), son fils ;
    Charles Oudinot (1851-1905), son fils ;
    Armée d'Italie. État-Major-général. Journal historique des opérations de l'armée d'Italie commandée par le général en chef Brune, depuis le 27 frimaire an IX jusqu'au 26 nivôse inclusivement. Au qu...
    Aperçu historique sur la dignité de maréchal de France, suivi d'un tableau chronologique des maréchaux depuis le règne de Philippe-Auguste jusqu'à nos jours(1833)
    Considérations sur les ordres de Saint-Louis et du Mérite Militaire(1833)
    De l'Italie et de ses forces militaires(1835)
    Il est représenté lors des batailles de Friedland et de Zurich dans deux tableaux qui ornent la galerie des Batailles du château de Versailles. Son portrait se trouve au Musée de l'Armée à Paris (I...
    Son épitaphe se trouve dans la nef de l'église Saint-Louis des Invalides à Paris.
    Son nom est gravé sous l'arc de triomphe de l'Étoile(pilier Est).
    Son nom a aussi été donné à une rue de Paris : la rue Oudinot, et de Nancy : la rue du Maréchal-Oudinot.

    Sources et bibliographie

    1. Ronald Zins, Le maréchal Oudinot, Reyrieux, Horace Cardon, 9 décembre 2016 (ISBN 2-913020-09-7) (BNF 45176746), préface du marquis de Quinsonas-Oudinot de Reggio. 2. Marc Oudinot, Le maréchal Oudinot, Paris, De Fallois éditions, 30 mai 2007, 460 p. (ISBN 978-2-87706-620-4), préface de Jean Tulard. 3. « Nicolas Charles Oudinot », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition]. 4. « Nicolas Charles Oudinot »,...

    Articles connexes

    1. Maréchal d'Empire 2. Guerres napoléoniennes 3. Liste des grands chanceliers de la Légion d'honneur 4. Noblesse d'Empire 5. Liste des duchés de France 6. Maison Oudinot de Reggio 1. Rue Oudinot et impasse Oudinot

    Liens externes

    1. Notices d'autorité : 1.1. Fichier d’autorité international virtuel 1.2. International Standard Name Identifier 1.3. Bibliothèque nationale de France (données) 1.4. Système universitaire de documentation 1.5. Bibliothèque du Congrès 1.6. Gemeinsame Normdatei 1.7. Bibliothèque royale des Pays-Bas 1.8. Bibliothèque nationale de Pologne 1.9. Bibliothèque nationale de Pologne 1.10. Bibliothèque universitaire de Pologne 1.11. Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale 1.12. Bibliothèque apos...

  3. Nicolas-Charles Oudinot, duc de Reggio, (born April 25, 1767, Bar-le-Duc, France—died September 13, 1847, Paris), general, administrator, and marshal of France in the Napoleonic Wars whose career illustrates the opportunities to rise in the French army after the Revolution. Oudinot was the son of a businessman.

    • The Editors of Encyclopaedia Britannica
    • Beginnings
    • Commander of Elite Grenadiers
    • Russian Campaign of 1812
    • 1813 - 1815

    One of the most wounded soldiers of the time, Nicolas-Charles Oudinot was the son of a brewer who would rise to become one of Napoleon'smarshals. In 1784 at age seventeen he ran away from home and enlisted in the infantry, but three years later his father bought out his enlistment and he returned home. That was not enough to keep him out of the mil...

    In 1805 Oudinot was given command of an elite division of grenadiers and he received the Grand Eagle of the Legion of Honor. During a review at the Camp of Boulogne that year, Oudinot and his men proudly paraded past Emperor Napoleon. Suddenly, Oudinot's horse stopped, and refused to go forward. In vain he tried to spur it forward, but the horse re...

    In the meantime Marshal Oudinot received more rewards, including the Grand Cross of the Order of the Low Countries and becoming the Duke of Reggio. In 1812 Oudinot took command of the II Corps to lead them into Russia. That summer he won at Deweltowo, seized Dunabourg, was repulsed at Jboukowo, and won at Oboiarszina. Fighting at Polotsk in August,...

    Marshal Oudinot returned to a command in April of 1813 when he took command of XII Corps in Germany. In May he fought at Bautzen and Hoyerswerda, and then in June at Luckau. That August he was ordered to march on Berlin and was beaten by his former colleague Bernadotte at Gross-Beeren. That September Napoleon gave him command of two divisions of th...

  4. Nicolas Charles Oudinot , Duque de Reggio y Mariscal de Francia, fue un militar francés.

  5. On 14 July, 1789, Oudinot was named captain and placed at the head of a band of national guard volunteers. Having served with distinction in a number of local disturbances, he was named chef de légion and commander of the département's National Guard in 1790, and was elected lieutenant-colonel of the 3e bataillon des volontaires de la Meuse, on 6 September, 1791, with whom he left for the north-eastern front.

  1. Búsquedas relacionadas con Nicolas Charles Oudinot

    maréchal oudinot duc de reggioandré masséna
    oudinot maréchalduc de reggio