Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 177.000 resultados de búsqueda

  1. Sophie Françoise Trébuchet was born on June 19, 1772, in Nantes, rue des Carmélites, the fourth of eight children. Her father, Jean-François Trébuchet, was captain of a ship, and her mother, Louise Le Normand (1748–1780), from Saint-Fiacre-sur-Maine, was the daughter of the seneschal Château-Thébaud.

    • French
    • June 19, 1772, Nantes, France
    • Painter
    • June 27, 1821 (aged 49), Paris, France
  2. Sophie Françoise Trébuchet, née le 19 juin 1772 à Nantes 1 et morte le 27 juin 1821 à Paris, est connue pour avoir été la femme de Joseph Léopold Sigisbert Hugo avec lequel elle eut trois fils : Abel (l'aîné), Eugène (le cadet) et Victor Hugo (le benjamin). Issue de la bourgeoisie nantaise, ses parents meurent jeunes et laissent leurs enfants à des ...

  3. Sofía Trébuchet (19 de junio de 1772-27 de junio de 1821) fue una Noble Francesa. Sophie Trébuchet es conocida por ser la esposa de Joseph Léopold Sigisbert Hugo y la madre de Abel, Eugène y Victor Hugo. Sophie es hija de Bretones burgueses, pero sus padres mueren porque todavía es pequeña y confían su custodia a miembros de la familia.

  4. Sophie Françoise Trebuchet fue una pintora francesa y madre de Victor Hugo . Nació el 19 de junio de 1772 en Nantes [1] y murió el 27 de junio de 1821 en París, Francia . Sophie Trébuchet Vida tempranayLa Revolución

  5. « Sophie Trébuchet , la Républicaine, la lectrice de Rousseau et Voltaire, la petite fille du juge Le Normand, ne peut s’empêcher d’éprouver de la sympathie pour ces rebelles mal armés, en guenilles, dont les exploits défraient la chronique locale, même si elle ne partage pas leur ferveur religieuse » écrit Geneviève Dormann.

  6. Sophie Trébuchet ( Nantes, 19 de junho de 1772 — 27 de junho de 1821) foi a mãe de Victor Hugo . Filha do capitão naval Jean-François Trébuchet, que desapareceu misteriosamente em 1783, quando ela tinha onze anos. Sua mãe tinha morrido três anos antes, em 1780. Foi educada por sua tia, a viúva Mme. Robin, irmã do seu pai.

  7. Sophie Trébuchet passe les dernières années de sa vie à Paris avec ses enfants et les encourage dans leurs études et leur amour de la poésie. Impressionnée par les talents de Victor, elle le soutient dès le début de sa carrière artistique. Elle lui inspire quelques-uns de ses premiers poèmes, comme « À Maman » et « À notre mère ».