Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 223.000 resultados de búsqueda

  1. Enmanuel, marqués de Grouchy ( París, 23 de octubre de 1766 - Saint-Étienne, 29 de mayo de 1847) fue un militar francés, mariscal y Par de Francia . Índice 1 Orígenes familiares 2 La Revolución y el Terror 3 El general de Napoleón 4 La batalla de Waterloo 5 El retiro y el exilio durante la restauración 6 Matrimonio y descendencia 7 Véase también

  2. Emmanuel de Grouchy, 2nd Marquis of Grouchy (French pronunciation: [ɛmanɥɛl də ɡʁuʃi]; 23 October 1766 – 29 May 1847) was a French general and Marshal of the Empire. Biography [ edit ] Grouchy was born in Condécourt (Val d'Oise), Château de Villette, the son of François-Jacques de Grouchy, 1st Marquis de Grouchy (born 1715) and intellectual wife Gilberte Fréteau de Pény (died 1793).

    • 23 October 1766, Paris, France
    • 29 May 1847 (aged 80), Saint-Étienne, France
    • La Revolución Y El Terror
    • El General de Napoleón
    • La Batalla de Waterloo
    • El Retiro Y El Exilio Durante La Restauración

    Grouchy, comenzó su carrera militar en artillería en 1779, siendo transferido a la caballería en 1782, y a la Guardia de Corps en 1789. Fue un convencido partidario de los principios de la Revolución, y hubo en consecuencia de abandonar la Guardia. Cuando el estallido de la guerra en 1792fue nombrado coronel de un regimiento de caballería, y poco m...

    Grouchy recibió catorce heridas y fue hecho prisionero mientras cubría la retirada de los franceses tras la derrota de Novi. Al ser liberado volvió a Francia. A pesar de haber protestado entonces contra el golpe de estado de 18 de Brumario, fue empleado de nuevo por el Primer Cónsul, obteniendo nuevamente una destacada actuación en Hohenlinden. No ...

    La marcha sobre Wavre, su influencia sobre el resultado de la campaña y la controversia sobre la conducta de Grouchy el día de la batalla de Waterloo han sido largamente estudiadas en casi cada trabajo sobre la campaña de 1815. El día 17, Grouchy fue incapaz de acercarse a los prusianos, y el día 18, a pesar de que se le urgía marchar hacia el soni...

    Durante el resto de su vida se dedicó a defenderse a sí mismo. El intento de condenarle a muerte por un tribunal militar fracasó, pero fue exiliado y hubo de vivir en América hasta su amnistía en 1821. A su vuelta a Francia fue reinstaurado en su puesto de general, pero no como mariscal ni como par de Francia. Durante muchos años tras aquello fue o...

  3. Grouchy, comenzó su carrera militar en artillería en 1779, siendo transferido a la caballería en 1782, y a la Guardia de Corps en 1789. Fue un convencido partidario de los principios de la Revolución, y hubo en consecuencia de abandonar la Guardia.

    • Famille
    • Pendant La Monarchie
    • La Révolution Française
    • Le Consulat
    • L'empire
    • Les Cent-Jours
    • L'exil en Amérique
    • Le Retour en France
    • Sources et Bibliographie

    Il est le fils aîné du marquis de Grouchy (François Jacques de Grouchy, 1715-1808), et de Gilberte Fréteau (vers 1740-1793). Par son père, il est issu d'une famille d'ancienne noblesse. Par sa mère, il est le neveu de deux nobles de robe ayant joué un rôle important sous Louis XVI : Emmanuel Fréteau de Saint-Just (1745-1794), qui est son parrain, e...

    Grouchy entre à 13 ans au corps royal de l'artillerie de Strasbourg en 1780[3]. Il est promu lieutenant en second au régiment d'artillerie de La Fère[réf. nécessaire] en 1781[4]. Passé dans la cavalerie en 1782, Grouchy est promu au grade de capitaine[3] dans le régiment royal étranger de Cavalerie, avant d'être nommé en 1786 à la compagnie écossai...

    Les principes de 1789, qu'il adopte avec enthousiasme, le poussent à donner sa démission de son emploi de lieutenant aux gardes. Il réintègre l'armée et devient colonel en 1792, du 12e régiment de chasseurs à cheval, puis du 2e régiment de dragons[5] du 5 février au 8 juillet 1792, et très rapidement du 5e régiment de hussards (ancien régiment de L...

    Échangé après une année de captivité, il voit avec désespoir le 18 brumaire et proteste par écrit contre l'établissement du Consulat. Il reprend néanmoins du service et, affecté dans l'armée des Grisons à l'été 1800, il chasse les Autrichiens de l'Engadine. Chargé du commandement d'une des divisions de la seconde armée de réserve, il la commande en...

    Campagnes d'Autriche, de Prusse et de Pologne

    Le 19 brumaire an XII, il est fait membre de la Légion d'honneur et grand officier le 25 prairial suivant. À cette occasion, il doit prêter serment de fidélité à l'Empereur Napoléon Ier, et à ce serment, jamais il n'a manqué. En 1805, le général Grouchy est promu au commandement d'une division de l'armée gallo-batave, à la tête de laquelle il assiste aux batailles de Wertingen, de Guntzbourg et d'Ulm. Après Ulm, il tombe malade et doit quitter sa division pour rentrer en France. Passé en 1806...

    En Espagne et en Autriche

    Après la paix de Tilsitt, le général Grouchy est décoré du grand aigle de la Légion d'honneur, et en 1808, l'Empereur le crée comte de l'Empire et l'envoie en Espagne. Sous les ordres de Murat, il devient gouverneur de Madrid, et réprime l'insurrection de mai 1808. Le général signale sa présence dans cette capitale par d'importants services ; mais bientôt il sollicite et obtient la permission de rentrer en France. À peine arrivé, il reçoit ordre de rejoindre l'armée en Italie (1809). Après de...

    À la tête de la cavalerie en Russie et en France

    En 1812, le général comte Grouchy reçoit le commandement d'un des trois corps de cavalerie de la Grande Armée. Il commande le 3e corps de cavalerie lors de la campagne de Russie. Il passe le premier le Dniepr et combat à Krasnoï, à Smolensk et à la Moskowa. C'est à lui que l'on doit le succès de cette dernière bataille, dans laquelle il reçoit un biscaïen dans la poitrine, voit son fils blessé à ses côtés et a un cheval tué sous lui. Lors de la retraite de Moscou, Grouchy combat à Maloyarosla...

    Mais dès le retour de l'Empereur, ce fidèle parmi les fidèles est l'un des premiers à le rejoindre : en mars 1815, le général Grouchy, demandé aux Tuileries, dit à Napoléon que son dévouement est acquis à la patrie. Chargé du commandement en chef des 7e, 8e, 98e et 10e divisions militaires, il part pour Lyon et trouve à Donzère le duc d'Angoulême q...

    À Soissons, le maréchal reçoit le 28 juin un décret du gouvernement provisoire, en date du 25, par lequel il est appelé au commandement en chef de l'armée du Nord. À son arrivée à Paris, il remet ce commandement au maréchal Davout. Proscrit par l'ordonnance du 24 juillet 1815 de Louis XVIII qui ne lui pardonne pas l'arrestation du duc d'Angoulême, ...

    Deux fois le 2e conseil de guerre de la 1re division, chargé de juger le maréchal, s'est déclaré incompétent. Par ordonnance royale du 24 novembre 1819, Louis XVIII permet à Grouchy le retour dans la patrie, en le rétablissant dans ses titres, grades et honneurs, au 19 mars 1815. Rentré en France en 1821, le comte Grouchy, redevenu lieutenant génér...

    « Emmanuel de Grouchy », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition]
    Béatrice Capelle et Jean-Claude Demory, Maréchaux d'Empire, Paris, E/P/A, 2008, 287 p. (ISBN 978-2-85120-698-5), « Grouchy, le grand absent de Waterloo ».
    Christian Legros, Grouchy : de Versailles à Waterloo, Paris, Les Editions de la Bisquine, coll. « Une vie-une époque, une époque-une vie », 2015, 654 p. (ISBN 979-1-092-56606-2)
    Marc Cornet (préf. Jean Tulard.), Le maréchal Grouchy : 1766-1847 : la malédiction de Waterloo, Paris, L'Harmattan, 2015, 293 p. (ISBN 978-2-343-05922-8)
  4. Enmanuel, marqués de Grouchy fue un militar francés, mariscal y Par de Francia. For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Emmanuel de Grouchy . Home

  5. Marshal Emmanuel de Grouchy Noble officer who was the last general that Napoleon appointed to the marshalate and who is best known for failing to intervene at Waterloo By Nathan D. Jensen Born: October 23, 1766 Place of Birth: Paris, Paris, France Died: May 29, 1847 Place of Death: Saint-Étienne, France Arc de Triomphe: GROUCHY on the north pillar