Yahoo Search Búsqueda en la Web

  1. Cerca de 340.000 resultados de búsqueda

  1. Pierre-Paul-Henri-Gaston Doumergue ( Aigues-Vives, 1 de agosto de 1863 - Aigues-Vives (Gard), 18 de junio de 1937) fue un político francés, presidente del Consejo entre 1913 y 1914, y presidente de la Tercera República entre 1924 y 1931. Índice 1 Biografía 2 Referencias 3 Bibliografía 4 Enlaces externos Biografía [ editar]

  2. Gaston Doumergue. (Aiguesvives, 1863 - 1937) Político francés que fue presidente de la República entre 1924 y 1931. Estudió derecho y comenzó a ejercer su carrera en Nîmes (1885-1890). Ingresó en la administración colonial y actuó de juez en Argelia y Conchinchina entre los años 1890-1893.

  3. Pierre Paul Henri Gaston Doumergue ( French pronunciation: [ɡastɔ̃ dumɛʁɡ]; 1 August 1863 in Aigues-Vives, Gard – 18 June 1937 in Aigues-Vives) was a French politician of the Third Republic. He served as President of France from 13 June 1924 to 13 June 1931. Contents 1 Biography 2 Doumergue's First Ministry, 9 December 1913 – 9 June 1914

  4. president of France. Gaston Doumergue, (born Aug. 1, 1863, Aigues-Vives, Fr.—died June 18, 1937, Aigues- Vives), French political figure whose term as 12th president of the Third Republic was marked by nearly constant political instability. After service as an official in Indochina and Africa (1885–93), Doumergue was elected as a Radical-Socialist ...

    • The Editors of Encyclopaedia Britannica
    • Situation Personnelle
    • Parcours Politique
    • Mort et Obsèques
    • Détail Des Mandats et Fonctions
    • Décorations
    • Hommage
    • Annexes

    Origines protestantes

    Gaston Doumergue est issu d'une famille protestante languedocienne[note 1]. Son père, Pierre Doumergue, est propriétaire vigneron à Aigues-Vives. Sa mère, Françoise Pattus[i 1], l'élève dans la foi protestante[c 1] et l'admiration des idées républicaines[a 1],[2]. Il est par ailleurs le grand-oncle de la dramaturge Colette Audry[3] et de la réalisatrice de films Jacqueline Audry. Élève brillant, il affirme avoir appartenu à la « génération de la revanche, animée d'une belle ardeur patriotique...

    Magistrature

    Après une licence et un doctorat de droit à la Faculté de droit de Paris, il s'inscrit en 1885 au barreau de Nîmes et participe au procès retentissant du député Numa Gilly[5],[a 2], avant d'entrer en 1890 dans la magistrature comme substitut à Hanoï, en Indochine. Son séjour est bref car il revient en métropole à la mort de son père en 1891[a 3],[note 2].

    Débuts au Parlement

    En 1893, alors qu'il est juge de paix à Alger, il revient en France, à Aigues-Vives, et présente sa candidature à une élection législative partielle, en décembre 1893, destinée à pourvoir le siège d'Émile Jamais, ami de longue date, tout juste réélu lors des élections d'août 1893 mais mort subitement le 18 novembre, avant l'ouverture de la session parlementaire. Rien ne le destine à la politique et son grand-père avait même refusé en 1836 sa nomination comme maire du village en raison de la m...

    Portefeuilles ministériels

    Sous la présidence d'Émile Loubet, il est ministre des Colonies, dans le gouvernement Émile Combes, de 1902 à 1905. Il est ministre sans interruption de 1906 à 1910, d'abord au Commerce et à l'Industrie, où il crée la direction de la marine marchande, puis à l'Instruction publique et aux Beaux-Arts, à partir de 1908, en remplacement d'Aristide Briand. À ce titre, il prononce le 4 juin 1908 un discours, au nom du gouvernement, lors du transfert des cendres d'Émile Zola au Panthéon, louant l'«...

    Premier gouvernement

    Du 9 décembre 1913 au 8 juin 1914, il est président du Conseil et ministre des Affaires étrangères à la demande du président Poincaré, qui cherche en Doumergue un conciliateur capable de former un cabinet « d'entente républicaine »[a 6]. Dès lors, il s'attache à concilier les revendications du parti radical et l'intérêt du pays, dans un horizon international qui s'obscurcit : l'homme d'État prend le pas sur l'homme de parti[a 7],[c 2]. Gaston Doumergue doit défendre la loi du service militair...

    Il meurt le 18 juin 1937, dans sa maison d'Aigues-Vives, à l'âge de 74 ans[25] Le gouvernement décide de lui organiser des obsèques nationales, qui se déroulent à Nîmes. Sa tombe se situe dans le petit cimetière d'Aigues-Vives, où son épouse Jeanne (née Gaussal) est inhumée à ses côtés en 1963.

    Fonctions exécutives

    1. 7 juin 1902 – 18 janvier 1905 : ministre des Colonies 2. 14 mars 1906 – 24 juillet 1909: ministre du Commerce et de l'Industrie 3. 4 janvier 1910 – 3 novembre 1910: ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts 4. 9 décembre 1913 – 9 juin 1914: président du Conseil et ministre des Affaires étrangères 5. 3 août 1914 - 26 août 1914: ministre des Affaires étrangères 6. 26 août 1914 – 20 mars 1917: ministre des Colonies 7. 22 février 1923 – 13 juin 1924 : président du Sénat 8. 13 juin 1...

    Mandats électifs

    1. 1893 – 1906 : député pour la 2ecirconscription du Gard 2. 1910 – 1924 : sénateur pour le Gard

    Autres

    1. 1932 - 1937 : président de l'Union française pour le sauvetage de l'enfance

    Grand-croix de la Légion d'honneur (1924), de droit en tant que grand maîtrede l'ordre
    Chevalier de l'ordre de la Toison d'or(Espagne, 1926)
    Ordre de la Dynastie Chakri (Thaïlande), décerné le 30 janvier 1925
    Chevalier de l'ordre de l'Éléphant(Danemark)

    Un buste de Gaston Doumergue est exposé dans la salle des présidents de la République du musée de la Révolution française, rappelant qu'il a été le premier président accueilli dans cette ancienne résidence d'été présidentielle[26].

    Article connexe

    1. Présidence de Gaston Doumergue

    Bibliographie

    : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article. 1. « Doumergue (Gaston) », dans Dictionnaire biographique du Gard, Paris, Flammarion, coll. « Dictionnaires biographiques départementaux » (no 45), 1904 (BNF 35031733), p. 220. 2. Pierre Lafue, Gaston Doumergue : Sa vie et son destin, Paris, Librairie Plon, 1933, In-16, 195 p. (BNF 32338195). 1. Benoît Yvert (dir.), Premiers ministres et présidents du Conseil : histoire et dictionnaire raisonné des chefs du gouvernement en Fran...

    Liens externes

    1. « Association des amis de Gaston Doumergue »[archive], sur amisdedoumergue.free.fr (consulté le 19 décembre 2016) 2. « Gaston Doumergue »[archive], sur www.aiguesvives.fr (consulté le 19 décembre 2016): Biographie d'un Président né à Aigues-Vives (Gard) 3. « Comité d'Organisation du 150 Anniversaire de la naissance de Gaston Doumergue »[archive], sur www.coda2013.fr (consulté le 19 décembre 2016). 4. [vidéo]« À Paris, le président du Conseil Gaston Doumergue inaugure les grands travaux »[a...

  5. Gaston Doumergue es resultante de una familia protestante de la pequeña burguesía. Su padre era un propietario que explotaba en Vaunage. Después de una licencia y un doctorado de derecho a París, se inscribe en 1885 al Colegio de Abogados de Nimes. En 1893, mientras que es Juez de paz a Argel, vuelve de nuevo en Francia a Agudas Vivo y presenta su ...

  6. Pierre-Paul-Henri-Gaston Doumergue fue un político francés, presidente del Consejo entre 1913 y 1914, y presidente de la Tercera República entre 1924 y 1931.

  1. Búsquedas relacionadas con Gaston Doumergue

    gaston doumergue wikipédiamon ent occitanie gaston doumergue